Version classiqueVersion mobile

État et société politique

 | 
Bruno Karsenti
, 
Dominique Linhardt

Genèses de l’État

Le règne et l’administration

La Herrschaftssoziologie wébérienne comme sociologie du gouvernement

Johan Giry et Jean-Philippe Heurtin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On s’accorde le plus souvent à dire, dans la sociologie française, que la domination est un concept central de l’appareillage théorique en usage. Ce constat s’accompagne d’une autre évidence, celle consistant à l’inscrire dans la double filiation de Max Weber et de Pierre Bourdieu (Lagroye, François & Sawicki, 2012, p. 39). Le second aurait, au fond, prolongé les analyses du premier en interrogeant les conditions de félicité d’une domination entendue comme l’adhésion préréflexive des dominés à la légitimité du rapport de dépendance auquel ils sont soumis par les dominants (Mauger, 2012). Son apport principal aurait consisté à approfondir notre compréhension de la dimension symbolique de la domination, en montrant combien et en quoi celle-ci s’exerce « non dans la logique pure des consciences connaissantes, mais dans l’obscurité des dispositions de l’habitus » (Bourdieu, 1997, p. 204). Aussi évident que puisse paraître ce rapprochement entre Weber et Bourdieu, un bref retour sur les ...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search