Version classiqueVersion mobile

État et société politique

 | 
Bruno Karsenti
, 
Dominique Linhardt

L’expérience de l’État

L’expérience duale de l’État-nation

Danny Trom

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque la sociologie s’empare de l’État, une série de difficultés se présentent immédiatement à elle, dont celle, préliminaire, de l’identification de son objet. Cette tâche, pourtant élémentaire, échoue systématiquement. Les synthèses récentes qui font le point sur les approches disponibles de l’État en témoignent puisqu’elles débouchent unanimement sur ce constat désabusé (par exemple, King & Le Galès, 2012).

Par État moderne, on entend généralement une instance détachée, autonomisée. Mais détachée de quoi ? Soit l’État est compris comme un appareil de domination et c’est alors ce dispositif qui acquiert une autonomie en se détachant de la société sur laquelle une domination s’exerce. Soit l’État est défini comme une autorité politique et c’est alors cette autorité détachée de la société qui s’autonomise. Dans le premier cas, on procède à une généalogie des techniques de gouvernement et de gestion de la chose publique. Dans le second cas, on procède à une histoire de la souveraine...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search