Version classiqueVersion mobile

La dette souveraine

 | 
Julia Christ
, 
Gildas Salmon

Une société néolibérale ?

Peuples endettés

Politisation de l’économie

Marie Cuillerai

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis la sortie de son ouvrage, Du temps acheté, en 2014, Wolfgang Streeck a dénoncé le processus néolibéral de dé-démocratisation à l’œuvre en Europe et réaffirmé en différentes occasions son adhésion aux scenarii Lexit1. Mais un autre débat s’ouvre avec ce livre, impliquant les sciences sociales critiques et les programmes qu’elles peuvent entreprendre dans les conditions néolibérales de la recherche. Il dresse un diagnostic implacable sur les effets de la financiarisation de l’économie qui a fait litière du modèle social européen ; mais sa provocation tient à la description en termes politiques de la dramaturgie des transformations du régime capitaliste. Streeck analyse la révolution néolibérale dans les termes d’un affrontement entre deux peuples : le peuple étatique, ou national (Staatsvolk), et le peuple de marché ou gens de marché (Marktvolk), dont la sinistre victoire signe la fin de l’époque du capitalisme démocratique entamée au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Parce...

Auteur

Philosophe, Université Paris Diderot, Paris VII.

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search