Version classiqueVersion mobile

La dette souveraine

 | 
Julia Christ
, 
Gildas Salmon

Souveraineté nationale, intégration européenne et mondialisation économique

Le Brexit

Souveraineté nationale contre internationalisation de l’économie

Robert Boyer
Traduction de Nathalie Ferron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

L’analyse du processus complexe qui a mené au vote en faveur du Brexit ne manque pas d’intérêt : s’agit-il d’un accident résultant d’un mauvais calcul de la part du Premier ministre britannique, ou bien ce vote est-il l’indice d’une profonde transformation de la stratification de la société et des positions individuelles à l’égard de la perte de souveraineté ? Ou bien encore est-ce les deux à la fois ?

Nous proposons ici des pistes de réflexion pour répondre à ces questions. La pensée économique néoclassique voit dans le Brexit un paradoxe : les chercheurs s’accordent sur le fait que l’économie britannique a amplement bénéficié de l’adhésion du pays au marché unique, et pourtant une majorité de citoyens a rejeté l’idée d’une appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne. L’écart croissant entre les gagnants et les perdants de l’internationalisation constitue une première explication (partie I). Selon une deuxième interprétation, la percée dans l’opinion publique des an...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search