Version classiqueVersion mobile

La dette souveraine

 | 
Julia Christ
, 
Gildas Salmon

Souveraineté nationale, intégration européenne et mondialisation économique

Démocratie ou capitalisme ?

Misère des États-nations et de leur fragmentation au sein d’une société mondiale intégrée par le capitalisme1

Jürgen Habermas
Traduction de Julia Christ

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son livre sur la crise ajournée du capitalisme démocratique2, Wolfgang Streeck développe une analyse impitoyable de la genèse de la crise actuelle du système bancaire et de la dette affectant l’économie réelle. Cette enquête, empiriquement fondée et menée avec entrain, est issue des Conférences Adorno organisées par l’Institut de recherche sociale de Francfort. Dans ses meilleurs moments, c’est-à-dire là où la passion politique s’allie à la force aveuglante de faits illuminés par la critique et d’arguments concluants, elle rappelle « Le 18 Brumaire de Louis Napoléon3 ». Le point de départ en est une critique pertinente de la théorie des crises développée par Claus Offe et moi-même au début des années 19704. L’« optimisme régulateur » d’inspiration keynésienne qui régnait à l’époque nous avait incités à supposer que les potentialités de crise économique, désormais jugulées par la politique, se transformeraient d’une part en impératifs contradictoires adressés à un appareil d’Éta...

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search