Version classiqueVersion mobile

La dette souveraine

 | 
Julia Christ
, 
Gildas Salmon

Le capitalisme au-delà de l’État : l’impossible régulation

La mondialisation et le triomphe ininterrompu du néolibéralisme

Quelle est la force du lien ?

Colin Crouch
Traduction de Laurent Vannini

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bien que le langage plus ou moins officiel de la classe politique ne cesse de le nier, les États contemporains ne sont qu’en partie responsables devant leur peuple : ils le sont également, pour une autre part, et selon des modalités différentes, devant les intérêts de la finance mondiale. L’un des nombreux apports de l’ouvrage de Wolfgang Streeck, Du temps acheté (2014), est l’élaboration d’un cadre théorique qui prend plus judicieusement en compte cette dualité et qui permet de remplacer les concepts faussement sécurisants de la théorie de la démocratie libérale. L’auteur affirme que les gouvernements « démocratiques » actuels ne représentent pas uniquement les voix de leurs citoyens, mais sont responsables auprès de deux Völker, ou groupes de personnes : le Staatsvolk (le peuple national, peuple d’État ou citoyens-électeurs), et le Marktvolk (les gens de marché, ou le peuple de marché). Le premier est organisé au niveau national, et il est composé de citoyens dotés de droits de ci...

Auteur

Sociologue et politologue, University of Warwick.

Laurent Vannini (Traducteur)

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2018

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search