Version classiqueVersion mobile

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Cinquième partie. Qualité de l'eau

5. Les macropolluants

Mireille Montrejaud-Vignoles et Claire Vialle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En milieu naturel, la capacité de l’eau à se renouveler et à s’auto-épurer en fait une substance unique. Ce processus naturel est lent et peut s’avérer ardu lorsque l’eau reçoit trop de polluants. L’écosystème* peut alors avoir une qualité dégradée, un fonctionnement modifié ou ne plus remplir correctement son rôle de « fournisseur d’eau ». Le terme « macro-polluants* » regroupe des composés ou familles de composés présents dans le milieu aquatique en concentrations significatives (de l’ordre du mg/l ou du g/l), avec des effets négatifs sur le vivant. Autant que sa nature, la substance polluante est caractérisée par les effets qu’elle produit, la cible qu’elle atteint ou sa concentration/dose dans le milieu.

La pollution peut être causée par la nature elle-même (éruption volcanique, sols acides…), mais elle résulte le plus souvent d’apports anthropiques* : rejets domestiques (notamment les eaux vannes*), agricoles (lisiers*) ou industriels (papeteries, abattoirs, laiteries,…). Il est...

Auteurs

Maître de conférences émérite à l’INPT, LCA, Toulouse, p. 210.
mireille.vignoles@ensiacet.fr

Chimiste, Maître de conférences à l’INPT, LCA, Toulouse, p. 210.
claire.vialle@ensiacet.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search