Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Cinquième partie. Qualité de l'eau

3. Composition chimique des eaux et variabilité naturelle

Jean-Luc Probst et Anne Probst

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cycle de l’eau et composition chimique des eaux

La composition chimique d’une eau, avant toute perturbation anthropique, est contrôlée par son milieu environnemental (atmosphère, biosphère, sols et roches). En suivant le cycle de l’eau, depuis l’atmosphère vers les eaux continentales puis les océans, la concentration des eaux en éléments majeurs et traces et leur composition chimique changent grandement. Les précipitations atmosphériques sont faiblement concentrées en éléments majeurs (du µg/L au mg/L) et majoritairement composées d'ions sodium (Na+), chlorure (Cl) et sulfate (SO42-), alors que les rivières et les nappes sont plus concentrées (10 à 102 mg/L) et composées surtout d'ions calcium (Ca2 +), magnésium (Mg2 +) et bicarbonate (HCO3-) (figure 1) (cf. I.4).

Les eaux d’origine fluviale, une fois déversées dans les océans, voient leur concentration augmenter par évaporation. La teneur en sels dissous des océans atteint 35 g/L et leur composition est chlorurée-s...

Auteurs

Hydrologue et biogéochimiste, Directeur de recherche au CNRS, ÉCOLAB, Toulouse, p. 206, p. 208.
jean-luc.probst@ensat.fr

Biogéochimiste, Directrice de recherche au CNRS, ÉCOLAB, Toulouse, p. 206.
anne.probst@ensat.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540