Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Troisième partie. Eau et milieu

11. Interactions eaux de surface/eaux souterraines

Nicolas Flipo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’hydrosystème* constitue un continuum hydrique, dans lequel sont regroupées, eu égard aux ordres de grandeur significativement différents des temps de transfert de l’eau, des composantes de stockage, dans lesquelles les eaux s’écoulent lentement (les aquifères*, les glaciers et les lacs), et des composantes conductives, où de grandes quantités d’eau s’écoulent rapidement (les réseaux hydrographiques). Les hydrosystèmes continentaux peuvent donc être conceptualisés par différents compartiments présentant des cinétiques et des phénoménologies distinctes (cf. III.7). Les deux compartiments principaux sont le domaine de surface et le domaine souterrain, qui sont reliés par des interfaces. Ces interfaces eaux de surface/eaux souterraines (cf. III.10) ne sont pas directement visibles par un observateur qui survolerait les surfaces continentales. Par contre, elles sont identifiables dans les paysages ; d’une part, par les eaux de surface, là où se trouvent de grands lacs, des zones humide...

Auteur

Hydrologue hydrogéologue, Maître de recherche à Mines ParisTech, Maître de Recherche, Centre de Géosciences, Fontainebleau, p. 114.
nicolas.flipo@mines-paristech.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540