Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Deuxième partie. H2O : aspects fondamentaux

17. L'oxydation de l'eau au cœur de la photosynthèse

Alain Boussac et Paul Mathis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les plantes ont besoin de beaucoup d’eau pour leur croissance (cf. II.18). Ainsi un hectare de forêt tempérée en utilise 2 000 m3 chaque année. Cette eau répond à de nombreux besoins, parmi lesquels domine la transpiration, qui en consomme près de 95 %. L’eau issue de la transpiration retourne dans l’atmosphère. La photosynthèse, quant à elle, en consomme moins de 5 %, mais cette eau est « perdue » puisqu’elle est décomposée lors du processus (avec émission de dioxygène).

Qu’est-ce que la photosynthèse ?

La photosynthèse est le processus par lequel des organismes vivants utilisent l’énergie lumineuse pour synthétiser leurs biomolécules et se développer (feuilles, fleurs, fruits, troncs…) grâce à des mécanismes impliquant des transferts d’électrons. Elle se différencie en une « photosynthèse oxygénique », qui produit de l’oxygène, et qui est effectuée par les végétaux (plantes et algues) et par les cyanobactéries* (anciennement appelées « algues bleu-vert ») ; et plus...

Auteurs

Biophysicien, Directeur de recherche au CNRS, I2BC, CEA Saclay, Gif-sur-Yvette, p. 80.
alain.boussac@cea.fr

Biophysicien, Directeur de recherche retraité du CEA, IBITECS, Gif-sur-Yvette, p. 80.
mathis.paul@orange.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540