Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'eau à découvert

 | 
Agathe Euzen
, 
Catherine Jeandel
, 
Rémy Mosseri

Deuxième partie. H2O : aspects fondamentaux

9. L’eau au cœur de l’électrolyse et des piles à combustible

Michel Cassir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’eau, décomposée en ses éléments par l’électricité, sera un jour employée comme combustible. L’hydrogène et l’oxygène qui la constituent, utilisés isolément ou simultanément, fourniront une source de chaleur et de lumière inépuisable. »
Jules Verne, L’île mystérieuse, 1874.

L’eau est un solvant* universel (cf. II.8), dont la dissociation a permis de définir le concept de Bronsted-Lowry* de l’acido-basicité (donneur-accepteur de protons), et elle sert de modèle de base pour tout type de milieu : moléculaire, sels fondus* ou liquide ionique*. La présence de l’eau est prépondérante dans un grand nombre de solvants, mais elle peut aussi se trouver à l’état de traces et avoir une forte influence sur les propriétés physico-chimiques des espèces dissoutes. L’eau joue un rôle primordial dans des dispositifs électrochimiques très variés de par la nature des électrodes, électrolytes et de par les applications visées. En effet, l’électrolyse de l’eau ou sa décomposition à l’aide d’une énergie...

Auteur

Physico-chimiste, Électrochimiste, Professeur des Universités à Chimie ParisTech, IRCP, Paris, p. 64.
michel.cassir@chimie-paristech.fr

© CNRS Éditions, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540