Version classiqueVersion mobile

Histoire des cuisiniers en France

 | 
Alain Drouard

Chapitre 5. La conquête d’un statut (après 1945)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Après la Seconde Guerre mondiale mais surtout depuis l’avènement de la société de consommation dans les années 1960, la condition sociale et le statut du cuisinier ont profondément changé dans la société française.

Tandis que les cuisiniers de restaurant conquièrent et affirment leur autonomie vis-à-vis des restaurateurs et des maîtres d’hôtel, la grande majorité des cuisiniers de maison bourgeoise deviennent des salariés comme les autres. Le mouvement d’émancipation s’accélère avec La Nouvelle Cuisine qui transforme les grands chefs en vedettes du show business. On connaît la formule de Paul Bocuse pour résumer son rôle dans l’ascension sociale des cuisiniers : « J’ai fait sortir le cuisinier de sa cuisine. » Les premiers concernés ont été les cuisiniers de sa « bande » – Charles Barrier, Alain Chapel, Michel Guérard, les frères Haeberlin, René Lasserre, Raymond Oliver, Louis Outhier, Jean-Pierre et Pierre Troisgros, Roger Vergé, Pierre Laporte – qui se regroupent en 1970 au sein de...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search