Version classiqueVersion mobile

Histoire des cuisiniers en France

 | 
Alain Drouard

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un apprentissage familial

Ayant grandi dans une famille qui célébrait les plaisirs de la table, j’ai toujours aimé la cuisine : la faire et la manger. Je l’ai apprise en regardant d’abord ma mère et ensuite une grande tante paternelle. Je me rappelle ainsi la longue préparation des raviolis : mon grand oncle, ébéniste italien originaire de la région de San Pellegrino, arrivé en France au début du xxe siècle avait transmis à son épouse d’origine alsacienne sa recette pour fabriquer la pâte et les diverses farces, au poulet, aux épinards, au bœuf. Je revois encore le plat ovale en porcelaine blanche dans lequel on les servait souvent le dimanche nappés de sauce tomate maison et de parmesan râpé. Quel régal !

J’ai fait mon miel de saveurs et de cuisines différentes : cuisine italienne, cuisine alsacienne – une autre tante alsacienne m’avait initié très tôt au kugelhof et au pâté en croûte avec sa farce de veau et de jambon, cuisine russe que ma mère avait apportée de sa Russie natale et ...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search