Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books CNRS Éditions Linguistique Translatio Chapitre 13. Les flux de traducti...

Translatio

 | 
Gisèle Sapiro

Troisième partie. La traduction comme vecteur des échanges culturels

Chapitre 13. Les flux de traduction entre le français et l’arabe depuis les années 1980 : un reflet des relations culturelles

Richard Jacquemond

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’étude comparée des flux de traduction du français vers l’arabe et, à l’inverse, de l’arabe vers le français, offre une illustration assez exemplaire de l’échange culturel inégal entre une langue centrale ou dominante (le français) et une langue périphérique ou dominée (l’arabe)1. Il peut sembler paradoxal de classer l’arabe dans les langues périphériques. Langue maternelle de plus de 200 millions de personnes et seconde langue d’au moins 100 autres millions (ce qui la classe au 5e ou au 6e rang mondial)2, c’est l’unique langue officielle de 17 des 22 États membres de la Ligue arabe et l’une des langues officielles des cinq autres (Irak, Soudan, Djibouti, Somalie, Comores), ainsi que de trois États qui n’en font pas partie (Erythrée, Tchad, Israël) ; c’est aussi, depuis 1973, une des six langues officielles de l’ONU. C’est encore la langue d’expression privilégiée de l’islam, religion de plus d’un milliard d’humains, et, historiquement, une grande langue de culture au même titre qu...

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search