Version classiqueVersion mobile

Politique et métropole

 | 
Vincent Hoffmann-Martinot
, 
Jefferey Sellers

Chapitre 5. Vers une américanisation des aires métropolitaines françaises ?

Vincent Hoffmann-Martinot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre porte sur les aires urbaines françaises (voir carte 1), qui englobent les villes-centres, les banlieues et les communes périurbaines.

Rappelons qu’il existe deux catégories statistiques officielles de l’urbanisation établies par l’INSEE (Julien, 2000) :

  • l’unité urbaine, qui correspond au concept d’agglomération, inclut soit une agglomération urbaine regroupant des communes constituant un espace bâti continu d’au moins 2 000 habitants, soit une commune isolée atteignant au moins la même dimension démographique. La France comptait 1 995 unités urbaines selon le recensement de 1999 ;

  • introduite en 1996 afin de mesurer plus précisément le phénomène de périurbanisation, l’aire urbaine, correspondant à ce qui est appelé à l’échelle internationale l’aire métropolitaine, qui est composée d’un pôle urbain (une unité urbaine concentrant au moins 5 000 emplois et dont moins de 40 % de la population active travaille à l’extérieur) et une couronne périurbaine.

Selon le dernier recensemen...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search