Version classiqueVersion mobile

Le régent

 | 
Denis Reynaud
, 
Chantal Thomas

Troisième partie. L’historiographie au travail

Chapitre VI. Écrire l’histoire

Éric Francalanza, Pierre Michel et Chantal Thomas

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Marmontel et ses sources

Le 27 mars 1772, Marmontel est nommé historiographe du roi, à la place de Duclos, décédé la veille. Il commence alors à rédiger une Histoire de la Régence de Philippe d’Orléans. Or, pour qui se lance dans la rédaction d’une histoire de la Régence, les Mémoires de Saint-Simon constituent un document essentiel. En même temps, l’historien doit aussi faire la part de la vérité lorsqu’il consulte une source, a fortiori des mémoires. Comment ne pas récuser ce témoignage si personnel ? Quel point de vue adopter pour extraire, d’une relation aussi subjective que les Mémoires, des certitudes susceptibles de constituer le substrat d’une histoire ? En outre, le romancier qu’est Marmontel doit sans doute se défier de lui-même tout autant que de ses sources1.

Les Mémoires de Saint-Simon dans le projet de l’historien

Dans l’édition posthume de Paris de 1818-18202 – Marmontel meurt en 1799 –, l’Histoire de la Régence occupe les trois cents dernières pages du premier volume de...

© CNRS Éditions, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search