Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire de la langue française 1880-1914

 | 
Gérald Antoine
, 
Robert Martin

Bibliographie

Françoise Helgorsky

Texte intégral

0. Ouvrages généraux

0. 1. Bibliographies

Achard, M. (1973), « Vie et mort du dialecte stéphanois aux xixe et xxe siècles. Approche bibliographique », dans Etudes foréziennes VI : Le Forez linguistique ; St-Etienne, Centre d’Etudes Foréziennes, pp. 179-183.

Bach, K. F. et Price, G. (1977), Romance linguistics and the Romance languages. A Bibliography of bibliographies. Londres, Gran and Cutler ; 194 p.

Baldinger, K. (1961), « Bibliographie provisoire concernant le français régional » dans Lexicologie et lexicographie françaises et romanes, Paris, C.N.R.S., pp. 164-174.

Berthaud, P. L. (1946), Bibliographie occitane ; 1919-1942. Paris, Les Belles Lettres ; 96 p.

Bibliographie linguistique. Publiée par le Comité international permanent des linguistes. 1939-1947 : Utrecht-Bruxelles, Spectrum, 1949 ; 2 vol. XXIV + XXII, 589 p. 1948..., Utrecht-Bruxelles, Spectrum.

Blaise-Helgorsky, F. (1979), Bibliographie analytique et critique pour une histoire de la langue française aux xixe et xxe siècles. Thèse de 3e cycle, Paris III ; 2 vol. 665 p. dactyl.

Blanding, C. B. (1975), A Selective annotated and critical bibliography of the history of the French language. Thèse, Cornell Univ. (Diss. Abstr. t. 36 n° 7 jan. 1975, 4451-A).

Bulletin analytique de linguistique française. Nancy, C.N.R.S., (T.L.F.) ; 1969...

Bulletin signalétique du C.N.R.S. Sciences du langage. Paris, C.N.R.S. ; 1940...

Di Cristo, A. (1975), Soixante-dix ans de recherche en prosodie. Aix-en-Provence, Ed. de l’Univ. de Provence, service des publications.

Dulong, G. (1966), Bibliographie linguistique du Canada français. Québec, P.U.L., Paris, Klincksieck ; 166 p.

Gaidoz, H. (1881-1882), « Bibliographie créole », Rev. critique d’hist. et de litt., 1881, t. 15, n° 35 : pp. 167-170 ; n°45 : pp. 352-354 ; 1882, t. 16, n°49 : pp. 453-454.

Gauchat, L. et Jeanjaquet, J. (1912-1920), Bibliographie linguistique de la Suisse romande. Neuchâtel, Attinger ; 2 vol. X-291 p. et XII-416 p.

Gorog, R. de (1973), « Bibliographie des études de l’onomasiologie dans le domaine français », R.L.R., t. 37, pp. 419-446.

Guerlin de Guer, C. (1935), « Le Lexique du xixe siècle », dans Où en sont les études de français ? éd. par A. Dauzat, Paris, d’Artrey ; pp. 295-337.

Hatzfeld, H. (1953), A Critical bibliography of the new stylistics applied to the Romance literatures. 1900-1912. Chapel Hill, Univ. of North Carolina. Press.

Hatzfeld, H. (1955), Bibliografia critica de la nueva estilística aplicada a las literaturas románicas. Madrid, Gredos ; 662 p.

Hatzfeld, H. et Le Hir, Y. (1961), Essai de bibliographie critique de stylistique française et romane. (1955-1960). Paris, P.U. F. ; 315 p.

Hatzfeld, H. (1966), A Critical bibliography of the new stylistics applied to the Romance literatures (1953-1965), Chapel Hill, Univ. of North Carolina Press ; 184 p.

Hollyman, K. J. (1965), « Bibliographie des créoles et dialectes régionaux français d’outre-mer modernes », F.M., t. 33, pp. 117-132.

Horluc, P. et Marinet, G. (1908), Bibliographie de la syntaxe du français (1840-1905), Lyon. A. Rey ; Paris, A. Picard ; XI-320 p.

Klapp, O. (1960...), Bibliographie d’histoire littéraire française. Francfort, Klosterman.

Koerner, E. F. K. (1974), « An Annotated Chronological Bibliography of Western Histories of Linguistic Thought 1822-1972 ». Part I : 1822-1915, Historiogr. Ling. t. 1 (1974), pp. 81-94. Part II : 1916-1961, ibid. t. 1 (1974), pp. 185-220 ; en vol. Londres, Benjamins 1978, 222 p.

Laplace, R. et Tournier, M. (1970), « Deux siècles de vocabulaire politique (1770-1969) », C. Lex. n° 17, pp. 74-86.

Levy, R. et Poston Jr, L. (1957), « A Bibliography of Longer French Word-studies, 1935-1955 », R.L.R. t. 21, pp. 145-182.

Levy, R. et Spence, N. C. W. (1961), « A Supplementary bibliography of longer French word-studies, 1955-1961 », R.L.R. t. 25, pp. 144-160.

Levy, R. (1966), « A Bibliography of Longer French Word-studies, 1935-1965 », R.L.R. t. 30, pp. 390-414.

M.L.A. International bibliography of books and articles on the modern languages and literatures. Kraus, puis Univ. Press, New York 1921...

Martin, R. et Martin, E. (1973), Guide bibliographique de linguistique fançaise. Paris, Klincksieck ; 168 p.

« La Philologie Wallonne ». Bibliographies périodiques, 1940-1946 (par O. Jodogne), Les Dialectes Belgo-Romans ; 1947... (par E. Legros) Bull. de la commission royale de toponymie et de dialectologie.

Piron, M. (1970), « Aperçu des études relatives au français de Belgique », Annales de la Faculté des Lettres et sciences humaines de Nice ; t. 12, pp. 31-40.

Pohl, J. (1974-1975), « Trente ans d’études sur les parlers français de Belgique (1945-1975) », Rapport d’activité de l’Institut de Phonétique, (Univ. Libre de Bruxelles), sept. 74-mars 75, pp. 9-95.

Pohl, J. (1979), Les Variétés régionales du français : Etudes belges (1945-1977), éd. de l’Univ. de Bruxelles ; 188 p.

Quemada, B. (1959-1964), « Notes bibliographiques », C. Lex. t. 1 (1959), pp. 101-135 ; t. 4 (1964), n° 1, pp. 73-126 ; t. 5 (1964) n° 2, pp. 111-132.

Quemada, B. (1960), « Bibliographie des thèses littéraires d’intérêt lexicologique », C. Lex., n° 2, pp. 152-174.

Rancoeur, R. (1947...), Bibliographie de la littérature française du Moyen Age à nos jours, Paris, A. Colin.

Reinecke, J. R., Tsuzaki, S. T., Decamp, D., Hancock, I. F., Wood, R. E. (1975), Bibliography of Pidgin and Creole languages. Honolulu, the Univ. Press of Hawaï ; LXXII. 804 p.

Romanische Bibliographie. Bibliographie Romane. Romance Bibliography. Halle, M. Niemeyer 1923-1968 (Z. rom. Philol., Supplément).

Rutherford, P. R. (1968), A Bibliography of American doctoral dissertations in linguistics, 1900-1964. Washington ; VI-139 p.

Sabourin, C. et Lamarche, R. (1979), Le Français Québécois (Bibliographie analytique). Montréal, Office de la langue française, 2e éd.

Sauzier, Th. (1904), « Bibliographie des patois créoles des Mascaraignes, Rev. de linguistique et de philologie comparée, t. 37, 1904, pp. 251-266.

Thurau, G. (1910), « Historische französische Syntax, 1896-1910 », Kritischer Jahresbericht über die Fortschritte der romanischen Philologie, t. 11, pp. 343-406.

Verdoodt, A. (1973), Les Problèmes des groupes linguistiques en Belgique. Univ. Catholique de Louvain, Institut de linguistique.

Vintila-Radulescu, I. (1975), Le Créole français. La Haye, Mouton, 211 p.

Wartburg, W. von, Keller, H., Geuljans, R. (1969), Bibliographie des dictionnaires patois gallo-romans (1550-1967). Nouv. éd. ent. rev. et mise à jour. Genève, Droz ; 376 p.

Wilmart, J. P. (1968), Bibliographie analytique des travaux consacrés au français régional de Belgique. Univ. de Liège, Mémoire de licence ; dactyl.

The Year’s work in modern language studies. (1931...), Cambridge, The Modern Humanities Research Association.

Yve-Plessis, R. (1901), Bibliographie de l’argot, Paris, H. Darangon et P. Sacquet, libr., 173 p.

0. 2. Dictionnaires, grammaires, histoires de la langue.

Académie Française. Dictionnaire de l’Académie française, 7e éd. Paris, Firmin-Didot 1878 ; 2 vol.

Bescherelle, L. N. (1887), Nouveau dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française, Paris, Garnier ; 4 vol. in fol.

Brunot, Ch. (1955-1958), Petite histoire de la langue française. Paris, A. Colin ; 2 vol. XI-284 et 366 p.

Brunot, F. (1899), « La Langue française au xixe siècle », dans Histoire de la langue et de la littérature françaises des origines à 1900, publ. sous la dir. de L. petit de Julleville, t. VIII : Dix-neuvième siècle. Période contemporaine. Paris, A. Colin ; pp. 704-884. Kraus Reprint, Nendeln/Liechstenstein 1975.

Brunot, F. (1905-1953), Histoire de la langue française des origines à 1900. (A partir du t. XII : Histoire de la langue française des origines à nos jours). Paris, A. Colin ; t. 1 à X et XII, XIII, 18 vol. Nouv. éd. av. compléments bibliographiques, sous la dir. de G. Antoine, G. Gougenheim, R. L. Wagner, Paris, A. Colin 1966-1979 ; t. 1 à XIII, 21 vol. (Le t. XI et le t. XIII, 2e partie, ont été restitués d’après les notes de F. Brunot et Ch. Bruneau).

Brunot, F. et Bruneau, Ch. (1956), Précis de grammaire historique de la langue française, Paris, Masson ; 6e éd. ; 780 p. (1re éd. 1933).

Caput, J. P. (1975), La Langue française. Histoire d’une institution, t. 2. 1715-1974. Paris, Larousse ; 287 p.

Chaurand, J. (1969), Histoire de la langue française, Paris, P.U.F. ; (coll. « Que sais-je ? »).

Cohen, M. (1973), Histoire d’une langue, le français (des lointaines origines à nos jours), Paris, Ed. sociales ; 4e éd. 513 p. (1e éd. 1947).

Damourette, J. et Pichon, E. (1911-1940), Des mots à la pensée, Essai de grammaire de la langue française, Paris, d’Artrey ; 7 vol. + 1 vol. tables et glossaire. Réimpr. d’Artrey, 1968-1971.

Dauzat, A. (1930), Histoire de la langue française, Paris, Payot ; 588 p.

Dauzat, A., Dubois, J., Mitterand, H. (1971), Nouveau dictionnaire étymologique et historique, Paris, Larousse ; 2e éd. rev. et corr. ; L-806 p.

Dictionnaire des fréquences. Vocabulaire littéraire des xixe et xxe siècles. Nancy, Centre de Recherche pour un Trésor de la Langue Française, C.N.R.S. 1969...

Esnault, G. (1965), Dictionnaire historique des argots français, Paris, Larousse ; 644 p.

François, A. (1959), Histoire de la langue française cultivée, des origines à nos jours, Genève, A. Jullien ; 2 vol. XVIII-411 et 308 p.

Grevisse, M. (1975), Le Bon Usage, Gembloux, Duculot ; 10e éd. VIII-1322 p.

Guérin, Mgr. P. (1884), Le Dictionnaire des dictionnaires, encyclopédie universelle des lettres, des sciences et des arts. Paris, A. Picard ; 6 vol. in 4°.

Hatzfeld, A., Darmesteter, A. et Thomas, A. (1889-1901), Dictionnaire général de la langue française, du commencement du xviie siècle à nos jours, Paris, Delagrave ; 2 vol. Réimpr. Paris, Delagrave 1964.

Kukenheim, L. (1967-1968), Grammaire historique de la langue française, Leiden, Presses Universitaires ; 2 vol. VI-172 et VI-206 p.

La Châtre, M. (1865-1870), Nouveau dictionnaire universel, Paris, Docks de la librairie ; 4 vol. in 4°.

Larousse, P. (1866-1890), Grand dictionnaire universel du xixe siècle, Paris, Administration du « Grand Dictionnaire Universel » ; 17 vol. in-fol, dont 2 suppléments.

Petit Larousse illustré, nouveau dictionnaire encyclopédique, publ. sous la dir. de Cl. Augé. Paris, Larousse 1906, 1e éd.

Grand Larousse de la Langue Française. Paris, Larousse 1971-1978 ; 7 vol.

Lerch, E. (1925-1934), Historische Französische Syntax, Leipzig, O. Reisland ; 3 vol. 327, 449 et 504 p.

Littré, E. (1863-1869), Dictionnaire de la langue française, Paris, Hachette ; 4 vol. ; supplément : 1 vol., Paris Hachette 1877.

Meyer-Lübke, W. (1918-1921), Historische Grammatik der französischen Sprache, Heidelberg. C. Winter ; 2 vol. 283 et 175 p. Réed. ibid. 1966.

Robert, P. (1966-1970), Dictionnaire alphabetique et analogique de la langue française. Paris, Sté du Nouveau Littré ; 7 vol.

Le Petit Robert, Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française. Paris, Sté du Nouveau Littré, Nouv. éd. 1977 ; 1 vol.

Trésor de la langue française, Dictionnaire de la langue française du xixe et du xxe siècles (1789-1960), publ. sous la dir. de P. Imbs puis de B. Quemada, Paris, Ed. du C.N.R.S. et Klincksieck, 1971... (t. 1 à 9 actuellement parus).

Wagner, R. L. et Pinchon, J. (1973), Grammaire du français classique et moderne, Paris, Hachette ; 648 p. (1e éd. 1962).

Wartburg, W. von (1928-1970), Französisches etymologisches Wörterbuch, Tübingen, J. C. B. Mohr, puis Basel, Hebing und Lichtenhahn ; 23 vol.

Wartburg, W. von (1958), Evolution et structure de la langue française, Berne, A. Francke ; 5e éd. 294 p. (1e éd. 1934).

1. Tendances Nouvelles

1. 1. Prononciation

Arickx, I. (1971), « En marge du dictionnaire phonétique de H. Michaelis et P. Passy, ou la prononciation d’un parisien à la fin du siècle passé », Travaux de Linguistique (Gand), n° 2, pp. 187-200.

Grammont, M. (1914), Traité pratique de prononciation française. Paris, Delagrave ; 231 p.

Koschwitz, E. (1896), Les Parlers parisiens, Paris, H. Welter, XXXI-124 p.

Martinon, P. (1913), Comment on prononce le français. Traité complet de prononciation pratique. Paris, Larousse ; XI-414 p.

Michaelis, H. et Passy, P. (1897), Dictionnaire phonétique de la langue française. Hanovre-Berlin, C. Meyer ; XVI-319 p.

Passy, P. (1886), Le Français parlé, morceaux choisis à l’usage des étrangers avec la prononciation figurée, Heilbronn, Henninger ; XII-116 p.

Passy, P. (1906), Les Sons du français. Paris, Firmin-Didot ; 6e éd. 165 p. (1e éd. 1887).

Rousselot, Abbé et Laclotte, F. (1903), Précis de prononciation française. Paris, Welter ; 256 p.

1. 2. Lexique

Behrens, D. (1925), Uber englisches Sprachgut im Französischen. Giessen, Selbstverlag des Romanischen Seminars ; 264 p.

Bellet, R. (1969), « Formation et développement du vocabulaire chez Vallès journaliste (1848-1871) », C. Lex. n° 15, II, pp. 5-19.

Boucher, F. (1965), Histoire du costume en Occident de l’Antiquité à nos jours. Paris, Flammarion ; 448 p.

Chaurand, J. (1977), Introduction à l’histoire du vocabulaire français. Paris, Bordas ; 210 p.

Chauveau, G. (1973), Analyse linguistique du discours jaurésien. Thèse de 3e cycle, Paris X ; 2 vol. dactyl.

Chauveau, G. (1978), « Analyse linguistique du discours jaurésien », Lang. n° 52, sept.

Dauzat, A. (1940), « Déjeuner, dîner, souper, du Moyen Age à nos jours », dans Mélanges de philologie et d’histoire littéraire offerts à E. Huguet, Paris, Boivin ; pp. 59-66.

Dubois, J. (1962), Le Vocabulaire politique et social en France de 1869 à 1872, à travers les œuvres des écrivains, les revues et les journaux. Paris, Larousse ; XXIX-460 p.

Formation et aspects du vocabulaire politique français, xviie-xxe siècle. Colloque du Centre de lexicologie politique de l’E.N.S. de St-Cloud, 26-28 avril 1968. C. Lex. n° 14 (1969) 1, n° 15 (1969) 2.

François, A. (1939), « Suffixe littéraire - ance », Vox Romanica t. 4, pp. 20-34.

François, A. (1950), La Désinence « ance » dans le vocabulaire français, une « pédale » de la langue et du style. Essai historique suivi d’un répertoire des mots finissant par -ance, avec un appendice des mots finissant par -ence et -escence. Lille, Giard ; Genève, Droz ; 95 p.

Galliot, M. (1954), La Publicité à travers les âges. Paris, Ed. Hommes et techniques ; 159 p.

Giraud, J. (1958), Le Lexique français du cinéma des origines à 1930. Paris, Office du Livre de cinéma et C.N.R.S. ; 263 p.

Gourmont, R. de (1899), Esthétique de la langue française, Paris, Mercure de France ; 324 p. Rééd. ibid., 1955.

Guilbert, L. (1959), « Anglomanie et vocabulaire technique », F.M. t. 27, pp. 272-295.

Guilbert, L. (1965), La Formation du vocabulaire de l’aviation. Paris, Larousse ; 709 p.

Guilbert, L. et Dubois, J. (1961), « Formation du système préfixal intensif en français moderne et contemporain », F.M. t. 29, pp. 87-111.

Hasselrot, B. (1972), Etude sur la vitalité de la formation diminutive française au xxe siècle. Uppsala, Almqvist & Wiksells ; 112 p.

Hérisson, C.D. (1954), « L’Hypocoristique « petit » dans les titres de journaux », F.M. t. 22, pp. 49-58, 119-128.

Höfler, M. (1972), Zur Integration der neulateinischen Kompositionsweise im Französischen dargestellt an den Bildungen auf -(o)manie, -(o)mane. Tubingen, Niemeyer ; VIII-160 p.

Hope, T.E. (1971), Lexical borrowing in the Romance languages. A critical study of italianisms in French and gallicisms in Italian from 1100 to 1900. Oxford, B. Blackwell ; New York, New York Univ. Press ; 2 vol., XIV-782 p.

Mackenzie, F. (1939), Les Relations de la France et de l’Angleterre d’après le vocabulaire. t. 1 : Les Infiltrations de la langue et de l’esprit anglais : anglicismes français. Paris, Droz ; 395 p.

Matériaux pour l’histoire du vocabulaire français. Datations et documents lexicographiques. Publ. par B. Quemada, Paris, Les Belles Lettres puis Didier (1960...).

Mots et dictionnaires. Publ. par R. Journet, J. Petit et G. Robert, Paris, Les Belles Lettres (1966...).

Nasser, F. (1966), Emprunts lexicologiques du français à l’arabe des origines jusqu’à la fin du xixe siècle. Beyrouth, Impr. Hayek et Kamal ; 661 p.

Prost, A. (1974), Vocabulaire des proclamations électorales de 1881, 1885 et 1889. Paris, P.U.F. ; 196 p.

Rey-Debove, J. (1964), « Métropolitain et Métro », C. Lex, n° 5, II, pp. 101-109.

Sournia, J. Cl. (1974), Langage médical moderne. Paris, Hachette ; 121 p.

Tinsley, L. (1953), The French expressions for spirituality and devotion. A Semantic study. Washington, Catholic Univ. of America Press ; XXVII-302 p.

Vittoz, I. (1914), Journalistes et vocabulaire. (Thèse), Lausanne, Impr. Coopérative de la Concorde ; 204 p. (2e éd. Paris, Payot 1924).

Zastrow, D. (1963), Entstehung und Ausbildung des französischen Vokabulars der Luftfahrt mit Fahrzeugen « Leichter als Luft » (Ballon, Luftschiff) von den Anfängen bis 1910. Tübingen, M. Niemeyer ; 590 p.

1. 3. Syntaxe

Andersson, S. (1954), Etudes sur la syntaxe et la sémantique du mot français « tout ». Lund, Gleerup ; Copenhague, Munksgaard ; Paris, Boyveau et Chevillet ; 275 p.

Andersson, S. (1961), Nouvelles études sur la syntaxe et la sémantique du mot français « tout ». Lund, Gleerup ; Copenhague, Munksgaard ; 275 p.

Antoine, G. (1958-1962), La Coordination en français. Paris, d’Artrey ; 2 vol. 1408 p.

Blinkenberg, A. (1928-1933), L’Ordre des mots en français moderne. Copenhague, Levin & Munksgaard ; 2 vol. 247 p. et 241 p.

Cohen, M. (1952), « Le Style indirect libre et l’imparfait en français après 1850 », Europe n° 77, mai, pp. 62-69 ; repris dans M. C., Grammaire et style 1450-1950. Paris, Ed. sociales 1954.

Cohen, M. (1952), « Le Malaise des passés du verbe français et les romanciers au début du xxe siècle », Europe, n° 78, juin, pp. 77-88 ; repris dans M. C., Grammaire et style 1450-1950. Paris, Ed. sociales 1954.

François, A. (1908), Les Caractères distinctifs du français moderne, leçon inaugurale du Cours d’histoire de la langue française moderne. Genève, Kündig ; 23 p.

Henry, A. (1960), Etudes de syntaxe expressive. Presses de l’Univ. de Bruxelles ; Paris, P.U. F. ; 178 p.

Lombard, A. (1930), Les Constructions nominales dans le français moderne. Uppsala-Stockholm, Almqvist & Wiksell ; VIII-298 p.

Lorian, A. (1964), L’Expression de l’hypothèse en français moderne. Antéposition et postposition. Paris, Minard ; 128 p.

Lorian, A. (1966), L’Ordre des propositions dans la phrase française contemporaine. La Cause. Paris, Klincksieck ; 148 p.

Paulus, H. (1976), Die französische Zeitungannonce. Synchronische und diachronische Syntax der « petites annonces », 1819-1973. Tübingen, G. Narr ; 22 + 7 p.

1. 4. Orthographe

Bement, N. S. (1952-1953), « The French ’Tolerances’ 1900-1950 », Modern Language Journal (Boston), t. 36, pp. 325-333 ; t. 37, pp. 139-146, 351-359.

Catach, N. (1963-1971), « Un point d’histoire de la langue : la bataille de l’orthographe aux alentours de 1900 », F.M. t. 31 (1963) pp. 111-120 ; t. 33 (1965) pp. 295-300 ; t. 34 (1966) pp. 137-143 ; t. 35 (1967) pp. 298-306 ; t. 39 (1971) pp. 227-235.

Catach, N. (1978), L’Orthographe. Paris, P.U.F. (coll. « Que sais-je ? »).

Catach, N., Golfand, J., Denux, R. (1971), Orthographe et lexicographie. Paris, Didier ; 333 p. ; (1981) ; 350 p.

Guion, J. (1974), L’Institution orthographe. A quoi sert l’orthographe ? à quoi sert son enseignement ? Paris, Le Centurion ; 203 p.

Levitt, J. (1973), « The Agreement of the past participle in Modern French : orthographic convention or linguistic fact ? », Linguistics n° 114, pp. 25-41.

Porquet, A. (1976), Les Grands projets de réforme orthographique de Firmin-Didot (1868) à nos jours. Paris, thèse 3e cycle, Univ. de Paris III ; 415 p. dactyl.

2. Variétés et diffusion du français

2. 1. Enseignement, culture

Armengaud, A. (1977), « Enseignement et langues régionales au xixe siècle. L’exemple du sud-ouest toulousain », dans Régions et régionalisme en France du xviiie siècle à nos jours. Paris, P.U.F. ; pp. 265-272.

Aurouze, J. (1908), Histoire critique de la Renaissance méridionale au xixe siècle. La pédagogie régionaliste. Les parlers locaux dans l’enseignement. Avignon, F. Seguin ; XIV-271 p.

Balibar, R. (1974), Les Français fictifs. Le rapport des styles littéraires au français national. Av. la collab. de G. Merlin et G. Tret. Paris, Hachette ; 296 p.

Balibar, R. (1976), « Les Travaux pratiques de la poésie », Action poétique, nos 67-68.

Bellet, R. (1979), « L’Image de l’école chez Jules Vallès », Revue des Sciences Humaines (Univ. de Lille III), n° 174, pp. 37-59.

Bréal, M. (1872), Quelques mots sur l’instruction publique en France. Paris, Hachette ; 410 p.

Caput, J. P. (1972), « Naissance et évolution de la notion de norme en français », L.F. n° 16, pp. 63-73.

Chervel, A. (1977), ... et il fallut apprendre à écrire à tous les petits Français, Histoire de la grammaire scolaire. Paris, Payot ; 306 p.

Chevallier, P., Grosperrin, B., Maillet, J. (1968-71), L’Enseignement français de la Révolution à nos jours. Paris, La Haye, Mouton ; 2 vol. dont un de Documents ; 245 et XVIII-486 p.

Chobaux, J. (1967), « Un système de normes pédagogiques, les Instructions Officielles de l’enseignement élémentaire français », Revue française de Sociologie, t. 8, pp. 34-56.

Cholvy, G. (1976), « Enseignement religieux et langues maternelles en France au xixe siècle », Revue des Langues Romanes, t. 82, pp. 27-52.

Coornaert, E. (1971), « Flamand et français dans l’enseignement en Flandres françaises, des annexions au xxe siècle », Revue du Nord, avr.-juin, pp. 217-221.

Crubelier, M. (1974), Histoire culturelle de la France xix-xxe siècles, Paris, A. Colin ; 454 p.

Debray, R. (1979), Le Pouvoir intellectuel en France. Paris, Ramsay ; 280 p.

Delesalle, S. (1977), « Michel Bréal : philologie, instruction et pouvoir », Lang. n° 45, pp. 67-83.

L’Enseignement du français. Paris, F. Alcan, 1911 ; III-268 p.

Escarpit, R., Orecchioni, Robine, P. et N. (1963), La lecture dans la vie populaire du Moyen Age à nos jours. Bordeaux, Publ. de l’I.L.T.A.M.

Falcucci, Cl. (1939), L’Humanisme dans l’enseignement secondaire en France au xixe siècle. Toulouse, Privat ; 667 p.

Fayolle, R. (1979), « Naissance d’une discipline : l’enseignement de la littérature française », Le Français Aujourd’hui, suppl. au n°45, mars.

Fourrier, C. (1965), L’Enseignement français de 1789 à 1945. Précis d’histoire des institutions scolaires. Paris, Institut Pédagogique National ; 273 p.

Furet, F. et Ozouf, J. (1977), Lire et écrire. L’alphabétisation des Français de Calvin à Jules Ferry. Paris, Ed. de Minuit.

Genette, G. (1969), « Rhétorique et enseignement » dans G. G. Figures II, Paris, Seuil ; pp. 23-42.

Goblot, E. (1925), La Barrière et le niveau. Paris, Rééd. Paris, P.U.F. 1967.

Isambert-Jamati, V. (1979), « L’Enseignement de la langue écrite dans les lycées du Second Empire et des premières années de la République », Revue des Sciences humaines (Univ. de Lille III), n° 174, pp. 21-35.

Lejeune, P. (1969), « L’Enseignement de la littérature au lycée au siècle dernier », Le Français Aujourd’hui, n°4, janv., pp. 26-37 ; Repr. ibid. n° 28, 1975.

Mareuil, A. (1969), « Les Programmes de français dans l’enseignement du second degré depuis un siècle (1872-1967) », Revue française de pédagogie, avr.-juin, pp. 31-45.

Prost, A. (1968), Histoire de l’enseignement en France 1800-1967. Paris, A. Colin ; 525 p.

Rulon, H. C. et Friot, P. (1962), Un Siècle de pédagogie dans les écoles primaires (1820-1940). Histoire des méthodes et des manuels scolaires utilisés dans l’Institut des Frères de l’Instruction Chrétienne de Ploërmel. Paris, J. Vrin ; 234 p.

2. 2. Le français en France

Aurouze, J. (1908), Histoire critique de la Renaissance méridionale au xixe siècle. La pédagogie régionaliste. Les parlers locaux dans l’enseignement. Avignon, F. Seguin ; XIV-271 p.

Bauche, H. (1920), Le Langage populaire. Grammaire, syntaxe et dictionnaire du français tel qu’on le parle dans le peuple de Paris. Paris, Payot ; 288 p. (2e éd. 1928, 256 p.).

Bloch, O. (1921), La Pénétration du français dans les parlers des Vosges méridionales. Paris, Champion ; 144 p.

Brun, A. (1946), Parlers régionaux, France dialectale et unité française. Paris-Toulouse, Didier ; 158 p.

Butler, A. S. G. (1962), Les Parlers dialectaux et populaires dans l’œuvre de Guy de Maupassant. Genève, Droz ; Paris, Minard ; 204 p.

Chatelain, H. (1901-1904), « Notes sur l’accent saint-quentinois », Mémoires de la Société Académique de St Quentin, 4e série, t. XV (1907), pp. 249-271.

Chevalier, L. (1967), Les Parisiens. Paris, Hachette ; 392 p.

Cohen, M. (1908-1909), « Le Langage de l’Ecole Polytechnique », Mémoires de la Société de Linguistique. t. XV, pp. 170-192.

Cohen, M. (1919), « Note sur l’argot », Bulletin de la Sté de linguistique de Paris, t. XXI, n° 67, pp. 132-147.

Combes, L. (1890), « De l’influence du français sur les patois à propos du patois de Villeneuve-sur-Lot », Revue de Philologie française et de littérature, t. 4, pp. 47-53.

Coornaert, E. (1970), La Flandre française de langue allemande. Paris, Ed. Ouvrières ; 406 p.

Cornu, M. (1954), Les Formes surcomposées en français. Berne, Francke ; IX-268 p.

Dagnet, A. et Mathurin, J. (1906), Le Parler ou langage populaire cancalais. St Servan, J. Haize ; 68 p.

Dauzat, A. (1919), L’Argot de la guerre. Paris, A. Colin, 1919 ; 293 p.

Dauzat, A. (1927), « Le Déplacement des frontières linguistiques du français de 1806 à nos jours », La Nature, vol. 55, 2e semestre ; pp. 529-535.

Dauzat, A. (1929a), Les Argots. Caractères, évolution, influences. Paris, Delagrave ; 189 p.

Dauzat, A. (1929b), « La Diffusion du français en Bretagne du xviiie siècle à nos jours », Revue de Philologie française et de littérature, t. 41, pp. 1-55 ; repr. dans A. D. Etudes de linguistique française. Paris, d’Artrey, 1946.

Désormaux, J. (1906), Le Français parlé en Savoie. Chambéry, Impr. générale savoisienne.

Désormaux, J. (1911), Les Parlers de Savoie. t. -à-p. de la Revue Savoisienne, Annecy ; 31 p.

Dévoluy, P. (1943), Mistral et la rédemption d’une langue. Paris, Grasset ; 384 p.

Dewachter, J. (1908), « Le Flamand et le français dans le nord de la France », dans Congrès International pour l’extension et la culture de la langue française. Deuxième session. Arlon-Luxembourg-Trèves, 20-23 sept. 1908. Paris, Champion ; Bruxelles, Weissenbruch ; Genève, Jullien ; pp. 97-114.

Dewachter, J. (1939), « La Disparition du flamand en Artois et en Flandre française », Revue franco-belge, janv., pp. 28-32.

Edmont, E. (1887), Lexique saint-polois, précédé de notes grammaticales. St Pol, l’auteur ; XV-634 p., fig. et carte.

Edmont, E. (1905), Quelques mots sur l’emploi du français provincial dans le langage populaire artésien. Arras, Impr. F. Guyot ; 18 p.

L’Enseignement des langues régionales (1975), L.F., n°25.

Esnault, G. (1919), Le Poilu tel qu’il se parle. Paris, Bossard ; 603 p.

Esnault, G. (1953), « Le Vocabulaire des anciens bagnes », Vie et Langage, sept. 1953, pp. 389-394.

Eudel, P. (1960), Les Locutions nantaises. Nantes, Bellanger ; 64 p. (1re éd. 1884).

Le Français tel que le parlent nos tirailleurs sénégalais. Paris, Impr. militaire universelle L. Fournier 1916 ; 35 p.

François, D. (1968), « Les Argots », dans Le Langage, Encyclopédie de la Pléiade, Paris, Gallimard ; pp. 620-646.

Frei, H. (1929), La Grammaire des fautes. Paris, Geuthner ; Genève, Kündig ; Leipzig, Harrassowitz ; 317 p. Réimpr. Genève, Slatkine, 1971.

Gilliéron, G. (1918), Généalogie des mots qui désignent l’abeille. Paris, Champion ; 360 p.

Gonon, M. (1962), « Mots de français local à Pouilly-lès-Fleurs (Forez) de 1395 à 1916 », R.L.R., t. 26, pp. 90-100.

Gonon, M. (1973), « Etat d’un parler franco-provençal dans un village forézien en 1974 », Ethnologie française, t. 3, pp. 271-285 (1896-1973).

Guerlin de Guer, C. (1901), Le Parler populaire dans la commune de Thaon (Calvados). Paris, E. Bouillon ; XVIII-420 p.

Haenggi, C. (1955), La Question linguistique en Alsace. Etude historique et politique de l’enseignement de l’allemand dans les écoles primaires. Strasbourg ; 58 p.

Henry, A. (1905), « La Langue et la littérature françaises en Alsace » dans Congrès International pour l’extension et la culture de la langue française. Première session, Liège, 10-14 sept. 1905. Paris, Champion.

Kervarec, H. (1910), « Le Parler français de Quimper », Annales de Bretagne, t. 25, pp. 612-623.

Koschwitz, E. (1896), Les Parlers parisiens. Paris, H. Welter ; XXXI-154 p.

Laplatte, C. (1950), « Alsacianismes. La situation linguistique en Alsace ». F.M., t. 18, pp. 59-64.

Laprade, V. DE (1906), « Caractéristiques de l’accent lyonnais », Revue de Lyon et du Sud-Est, avr., pp. 1-15.

Lévy, P. (1929), Histoire linguistique d’Alsace et de Lorraine. T. II : De la Révolution française à 1918. Paris, Les Belles Lettres ; 563 p.

Lévy, P. (1934), « La Langue française en Alsace et en Lorraine de 1871 à 1933 », F.M., t. 2, pp. 131-153.

Lévy, P. (1952), La Langue allemande en France. T. II : De 1830 à 1950. Lyon, Paris, Iac ; 275 p.

Nikolov, B. (1961), « Le Lexique populaire dans l’œuvre de Jules Vallès », Annuaire de l’Univ. de Sofia, Fac. de Philologie, t. 55, pp. 119-322.

Nisard, C. (1872), Etude sur le langage populaire ou patois de Paris et de sa banlieue. Paris, A. Francke ; 454 p.

Nguyen, V. (1977), « Aperçus sur la conscience d’oc autour des années 1900 (vers 1890-1914) », dans Régions et régionalismes en France du xviiie siècle à nos jours. Paris, P.U.F. ; pp. 241-250.

Piquemard, C.A. (1910), « Le Parler populaire de Quimper », Annales de Bretagne, t. 26, pp. 758-769.

Prein, A. (1921), Syntaktisches aus französischen Soldatenbriefen. Giessen, Giessener Beiträge zur romanischen Philologie ; 85 p.

Puitspelu, N. DU (pseudonyme de Cl. TISSEUR) (1887-1890), Dictionnaire étymologique du patois lyonnais. Lyon, H. Georg ; CXX-471 p.

Puitspelu, N. DU (pseudonyme de Cl. Tisseur) (1895), Le Littré de la Grand’ Côte. A l’usage de ceux qui veulent parler et écrire correctement. Lyon, s.d. ; VIII-344 p.

Reynier, J. B. (1878), Les Provincialismes corrigés. Marseille, l’auteur ; 2e éd. augm. 188 p. (1re éd. 1830).

Robillot, J. (1936), « L’Evolution linguistique récente à Metz. Les germanismes résiduels », F.M., t. 4, pp. 52-56.

Roche, A. V. (1954), Provencal Regionalism. A study of the movement in the « Revue Félibréenne », « Le Feu » and others reviews of Southern France. Evanston (Illinois), Northwestern Univ. Press ; 271 p.

Rousselot, Abbé (1891), Les Modifications phonétiques du langage étudiées dans le patois d’une famille de Celle frouin (Charente). Paris, H. Welter ; 372 p.

Sainéan, L. (1920), Le Langage parisien au xixe siècle. Facteurs sociaux, contingents, linguistiques. Faits sémantiques. Influences littéraires. Paris, E. de Boccard ; XVI-590 p.

Salmon, G. (1977), « Que reste-t-il du lexique régional de la vigne recueilli jadis en Lyonnais par Puitspelu ? », dans Les Français Régionaux, Paris, Klincksieck ; pp. 160-190.

Sébillot, P. (1886), « La Langue bretonne, limites et statistiques », Revue d’Ethnographie, pp. 1-29.

Steinmeyer, G. (1979), Historische Aspekte des Français avancé. Genève, Droz ; 281 p.

Terracher, A. (1912-1914), Etude de géographie linguistique : Les aires morphologiquesdans les parlers populaires du nord-ouest de l’Angoumois (1800-1900) Paris, Champion ; 2 vol., XIV-248 p. et 452 p.

This, C. (1887), Die deutschfranzösische Sprachgrenze im Lothringen. Strasbourg, Heitz und Mündel ; 34 p. av. carte.

This, C. (1888), Die deutschfranzösische Sprachgrenze im Elsass. Strasbourg, Heitz und Mündel ; 68 p. av. carte.

Les Vivacités du langage dans le journalisme parisien ; glossaire raisonné des amabilités, gentillesses, aménités, gracieusetés... du dit journalisme. Paris, s.d. (1888).

2. 3. Le Français en Belgique

Becquet, Ch.-F. (1972-1977), Le Différend Wallo-flamand, Nalinnes, Institut Jules Destrée ; 2 vol. 130 et 150 p.

Bourgeois-Gielen, H. (1976), « L’Usage du français au Parlement belge. Evolution depuis 1830 », dans Actes du xiiie congrès Intern. de Linguistique et Philologie Romanes. Québec, Presses de l’Univ. Laval ; t. II, pp. 41-58.

Burlet, Ch. de (1935), L’Unité nationale et la question linguistique dans l’histoire de la Belgique. Bruxelles, Office de Publicité ; 212 p.

Catteau, R. (1906), « La Langue française et la question flamande en Belgique », dans Congrès Intern. pour l’extension et la culture de la langue française. Première session, Liège, 10-14 sept. 1905. Paris, Champion.

Charlier, G. et Hanse, J. (1958), Histoire illustrée des lettres françaises de Belgique. Bruxelles, La Renaissance du livre ; 656 p.

Curtis, A. (1971), New Perspectives on the history of the language problem in Belgium. Eugene, Univ. of Oregon Diss. ; 570 p.

Dauzat, A. (1927), « Le Déplacement des frontières linguistiques du français de 1806 à nos jours », La Nature, vol. 55, 2e semestre, pp. 529-535.

Delaite, J. (1908), « Le Français en Wallonie et en Belgique », dans Congrès Intern. pour l’extension et la culture de la langue française. Deuxième session. Arlon-Luxembourg-Trèves, 20-23 sept. 1908. Paris, Champion ; Bruxelles, Weissenbruch ; Genève, Jullien ; pp. 115-140.

Des Cressonières, J. (1919), Essai sur la question des langues en Belgique. Bruxelles, Lamberty ; 388 p.

Dewachter, J. (1934), « Le Recul de l’allemand en Belgique depuis 1906 », F.M., t. 2, pp. 271-276.

Du Roy, A. (1968), La Guerre des belges. Paris, Seuil ; 238 p.

Le Français hors de France, éd. par A. Valdmann, Paris, Champion 1979 ; 692 p.

Grégoire, A. (1925), « Un petit monument littéraire et linguistique de la Wallonie », La Vie wallonne, t. 6, pp. 45-71.

Haust, J. (1933), Dictionnaire liégeois. Liège, A. Vaillant-Carmanne ; XXXII-738 p.

Henry, A. (1891), Germanismes et romanismes : essai sur les langues parlées en Belgique. Louvain, Fonteyn.

Kurth, G. (1898), De l’emploi officiel des langues dans les anciens Pays-Bas. Bruxelles, Société belge de librairie ; 106 p.

Paquot, M. (1962), « Conceptions provinciales du « bon usage », C.A.I.E.F., N° 14, pp. 95-112.

Piron, M. (1960), « Une image française de la Belgique au xixe siècle », Revue de littérature comparée, t. 34, pp. 596-602.

Piron, M. (1978), Aspects et profils de la culture romane en Belgique. Liège, Ed. Sciences et Lettres ; 168 p.

Pohl, J. (1962), Témoignages sur la syntaxe du verbe dans quelques parlers français de Belgique. Bruxelles, Académie Royale de Langue et de Littérature Françaises ; 428 p.

Reclus, P. (1913), « Le Progrès du français dans l’agglomération bruxelloise », La Géographie, t. 28, pp. 308-318.

Remouchamps, J.M. (1936), La Francisation des arrondissements de Bruxelles, Arlon et Verviers. Bruxelles-Liège, Ed. de la Défense Wallonne ; 64 p.

Vermeylen, A. (1918), Quelques aspects de la question des langues en Belgique. Bruxelles, Le Peuple ; 94 p.

Verniers, L. (1958), Bruxelles et son agglomération de 1830 à nos jours. Bruxelles, Ed. de la Librairie encyclopédique ; 503 p.

Viatte, A. (1969), La Francophonie. Paris, Larousse ; 202 p.

Wilmotte, M. (1912), La Culture française en Belgique. Paris, Champion ; 370 p.

2. 4 Le Français en Suisse et chez les minorités francophones d’Europe

Atlas de la Suisse. Service topographique général, Waberne-Berne, 1967, feuilles 27, 27a, 28, 28a.

Billigmeier, R. H. (1979), A Crisis in Swiss pluralism. The Romansh and their relations with the German and Italian Swiss in the Perspective of a millenium, La Haye, Mouton ; XIII-450 p.

Brocherel, J. (1953), Le Patois et la langue française en Vallée d’Aoste. Neuchâtel et Paris, Attinger, s.d. ; 191 p.

Buchmann, W. (1963), « Die deutschfranzösische Sprachgrenze im Schweizer Jura im Zeitraum 1860-1950 » Regio Basiliensis (Bâle), t. 4, pp. 131-146.

Dauzat, A. (1910), La Suisse moderne. Paris, Fasquelle ; XI-360 p.

Dauzat, A. (1912), « La Langue française dans les Alpes italiennes », Revue politique et parlementaire, janv., pp. 139-149.

Dauzat, A. (1927), « Le Déplacement des frontières linguistiques du français de 1806 à nos jours », La Nature, vol. 55, 2e semestre, pp. 529-535.

Esch, M. (1911-1912), « Le Français et l’enseignement du français dans le Grand Duché du Luxembourg », Die Neuren Sprachen, t. 19, pp. 155-169.

Le Français hors de France, éd. par A. Valdmann, Paris, Champion, 692 p.

Granger, L. (1916), Aus Leben und Sprache des schweizer Soldaten, suivi d’un « petit lexique du langage du soldat genevois » par Henri Mercier. Bâle, Publ. de la Sté Suisse des traditions populaires.

Gauchat, L., Jeanjaquet, J. et Tappolet, E. (1924...), Glossaire des patois de la Suisse romande. Neuchâtel, Attinger.

Henry, R. (1908), « La langue française en Suisse » dans Congrès International pour l’extension et la culture de la langue française. Deuxième session, Arlon-Luxembourg-Trèves, 20-23 sept. 1908. Paris, Champion ; Bruxelles, Weissenbruch ; Genève, Jullien ; pp. 27-45.

Le Jura Bernois 1815-1965. St Imier, 1965.

Koschwitz, E. (1892), Zur Aussprache des Französischen in Genf und in Frankreich. Berlin, W. Gronau ; X-79 p.

Melon, P. (1900), Le Français dans les vallées vaudoises du Piémont. Dôle, Impr. L. Bernin ; 19 p.

Müller, H. P. (1977), Die schweizerische Sprachenfrage vor 1914. Eine historische Untersuchung über das Verhältnis zwischen Deutsch und Welsch bis zum ersten Weltkrieg. Wiesbaden, F. Steiner ; XII-212 p.

Passy, P. (1903), « Le Français vaudois », Le Maître Phonétique, pp. 98-101.

Pierrehumbert, W. (1926), Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand. Neuchâtel, Attinger ; 764 p.

Schoell, F. (1934), « La Langue française en Suisse », Revues de Deux Mondes, pp. 862-892.

La Vallée d’Aoste pour sa langue française. Aoste, J. Marguerettaz, mai 1912 ; 14 p.

Viatte, A. (1969), La Francophonie. Paris, Larousse ; 202 p.

Wissler, G. (1909), Das schweizerische Volksfranzösisch. Erlangen, Junge ; VI-162 p. Repr. dans Romanische Forschungen, t. 27 (1910), pp. 690-851.

Zimmerli, J. (1891-1899), Die deutschfranzösischen Sprachgrenze in der Schweiz. Bâle-Genève ; 3 vol., 80 p., 164 + XIV p., 154 + XVII p.

2. 5 Le Français en Amérique

Audet, L. P. (1971), Histoire de l’enseignement au Québec. Montréal, Holt, Rinehart et Winston ; 2 vol., 432 et 496 p.

Bouthillier, G. et Meynaud, J. (1972), Le Choc des langues au Québec, 1760-1970. Montréal, Les Presses de l’Univ. du Québec ; 768 p.

Buies, A. (1888), Anglicismes et canadianismes. Québec, C. Darveau ; 107 p.

Charron, A. T. (1914), La Langue française et les petits Canadiens français de l’Ontario. Québec, L’Action sociale ; 29 p.

Clapin, S. (1974), Dictionnaire canadien-français. Québec, P.U.L. ; XLVI-390 p. (1e éd. 1894).

Constantineau, A. (1911), « La Langue française dans l’Ontario », Bull. du Parler français au Canada, t. 9, pp. 294-304.

Corbeil, J. -Cl. (1976), « Origine historique de la situation linguistique québécoise », L.F., n° 31, pp. 6-19.

Dionne, N. E. (1974), Le Parler populaire des Canadiens français. Québec, P.U.L. ; XXIV-672 p. (1re éd. 1909).

Ditchy, J. K. (1932), Les Acadiens louisianais et leur parler. Paris, Droz ; 272 p.

Dulong, G. (1967), « L’Anglicisme au Canada français. Etude historique », dans Etudes de linguistique franco-canadienne. Paris, Klincksieck ; pp. 9-14.

Dunn, O. (1976), Glossaire franco-canadien. Québec, P.U.L. ; XXVI-199 p. (1re éd. 1880).

Le Français hors de France, éd. par A. Valdmann, Paris, Champion, 1979 ; 692 p.

Fortier, A. (1884-1885), « The French language in Louisiana and the Negro-French dialect », Transactions of the Modern Language Association of America, vol. I, pp. 96-111.

Fortier, A. (1915), « La Langue française en Louisiane, quelques faits », Bull. du Parler français au Canada, t. 13, pp. 394-397.

Geddes, J. (1908), Study of an Acadian-French dialect spoken on the North shore of the Baie-des-chaleurs. Halle, Niemeyer ; XVII-315 p.

Glossaire du parler français au Canada, publ. par la Société du Parler français au Canada, Québec, L’Action sociale limitée, 1930 ; XIX-710 p. Réimpr. Québec ; P.U.L., 1968.

Grandpré, P. de (1969), Histoire littéraire du Canada français. Montréal, Beauchemin, t. 3, 407 p. ; t. 4, 426 p.

Groulx, Abbé (1932), Le Français au Canada, Paris, Delagrave ; 234 p. Hamelin, J. (1974), « La Dimension historique du problème linguistique », dans Etudes réalisées pour le compte de la Commission d’Enquête sur la situation de la langue française et sur les droits linguistiques au Québec, Québec, Ed. officiel, Etude E 13, pp. 1-29 ; et dans Travaux de linguistique québécoise, 1979, t. 3, pp. 251-269.

Juneau, M. (1976), « La Jument qui crotte de l’argent ». Conte populaire recueilli aux Grandes Bergeronnes (Québec). Edition et étude linguistique. Québec, P.U.L. ; 144 p.

Langlois, G. (1934), Histoire de la population canadienne-française. Montréal, A. Levesque ; 309 p.

Le gresley, O. (1925), L’Enseignement du français en Acadie (1604-1926). Paris, Sté d’histoire du Canada ; 259 p., carte.

Montigny, L.T. de (1916), La Langue française au Canada : son état actuel. Etude Canadienne. Ottawa, l’auteur, XXXIII-187 p.

Poirier, P. (1928), Le parler franco-acadien et ses origines. Québec, Impr. franciscaine missionnaire ; 339 p.

Rivard, A. (1901), Manuel de la parole. Québec, Garneau ; VI-296 p.

Rivard, A. (1914), Etudes sur les parlers de France au Canada. Québec, Garneau ; 280 p.

Sheldon, E.S. (1887), « Some specimen of a Canadian-French dialect spoken in Maine », P.M.L.A., t. 3, pp. 210-218.

Trudel, M. et Grenier, F. (1955), « Répartition des groupes français au Canada depuis deux siècles », dans Etudes sur le parler français au Canada, Québec, P.U.L. ; pp. 49-60.

Viatte, A. (1954), Histoire littéraire de l’Amérique française, des origines à 1950. Québec, P.U.F. ; XII-547 p.

Viatte, A. (1969), La Francophonie. Paris, Larousse ; 202 p.

Wade, M. (1963), Les Canadiens français de 1760 à nos jours. Montréal, Le Cercle du livre de France ; 2 vol., 685 et 579 p.

2. 6. Le Français dans les colonies. Les créoles

Adam-Théodore, M. (1968), Essai sur l’évolution du français (vocabulaire et morphologie) à l’île Maurice de 1721 à 1940. Thèse de 3e cycle, Lyon ; 327 p. dactyl.

Ageron, Ch. R. (1968), Les Algériens musulmans et la France (1871-1919). Paris, P.U.F. ; 2 vol., 1298-XV p.

A. M. (1963), « Regards sur l’enseignement des musulmans en Algérie (1880-1960) », Confluents, juin-juil., pp. 596-645.

Baissac, C. (1880), Etude sur le patois créole mauricien. Nancy, Berger-Levrault ; LVII-233 p.

Bos, Dr. (1880), « Notes sur le créole qu’on parle à l’île Maurice », Romania, t. 9, pp. 571-578.

Bouche, D. (1975), L’Enseignement dans les territoires français d’Afrique Occidentale de 1817 à 1920. Lille, Service de reproduction des thèses ; 2 vol., 947 p.

Chaudenson, R. (1979), Les Créoles français. Paris, Nathan ; 175 p.

Cohen, M. (1937), « Ponctuations du discours empruntées au français par l’arabe d’Algérie », dans Mélanges de Géographie et d’orientalisme offerts à E. F. Gautier, Tours, Arrault ; pp. 152-156.

Comhaire-Sylvain, S. (1936), Le Créole haïtien. Wetteren et Port-au-Prince ; 180 p.

Cornevin, R. (1976), Littératures d’Afrique Noire de langue française. Paris, P.U.F. ; 273 p.

Dietrich, E. (1891), « Les Parlers créoles des Mascareignes », Romania, t. 20, pp. 216-277.

Le Français hors de France, éd. par A. Valdmann, Paris, Champion, 1979 ; 692 p.

Fourés, M. (1893-99), « Notes sur le parler créole de Haïti », Bull. de la Sté des parlers de France, pp. 295-299.

Harrison, J. A. (1882), « The Creole patois of Louisiana », American Journal of Philology, t. 3, pp. 285-296.

Jespersen, O. (1922), « Mauritius Creole » dans O. J. Language, its nature, development and origin. Londres, Allen and Unwin ; pp. 226-228.

Jourdain, E. (1956), Le Vocabulaire du parler créole de la Martinique. Paris, Klincksieck ; X-304 p.

Lanly, A. (1962), Le Français d’Afrique du Nord. Paris, P.U.F. ; 367 p. Rééd. Paris, Bordas, 1970.

Makouta-Mboukou, J. P. (1973), Le Français en Afrique Noire. Histoire et méthodes de l’enseignement du français en Afrique Noire. Paris, Bordas ; 240 p.

Melon, P. (1885), L’Alliance française et l’enseignement du français en Tunisie et en Tripolitaine. Paris, Dentre ; 45 p.

Paye, L. (1954), Introduction et évolution de l’enseignement moderne au Maroc. Thèse, Paris ; dactyl.

Polomé, E. (1968), « The Choice of official languages in the Democratic Republic of the Congo », dans Language Problems of Developing Countries, éd. par J. A. Fishman, C. A. Ferguson et J. Das Gupta, New York, Wiley.

Poyen-Bellisle, R. de (1894), Les Sons et les formes du créole dans les Antilles. Baltimore, J. Murphy ; 63 p.

Saint-Quentin, A. de (1872), « Etude sur la grammaire créole », dans A. de S. Q. Introduction à l’histoire de Cayenne (...), Antibes, J. Marchand ; pp. 101-169. Tirage à part : Paris, Maisonneuve, 1872.

Schuchardt, H. (1882), « Sur le créole de la Réunion », Romania, t. 11, pp. 589-593.

Schuchardt, H. (1888), Uber das annamitofanzösische, Kreolische Studien, VIII, Wien, F. Tempsky ; 10 p.

Thomas, J. J. (1869), The Theory and the practice of Creole grammar. Port of Spain, The Chronicle Publishing Office ; 134 p.

Toussaint, A. (1969), « La Langue française à l’île Maurice », Revue française d’histoire d’Outre-mer, t. 56, n°205, pp. 398-427.

Viatte, A. (1969), La Francophonie, Paris, Larousse ; 202 p.

2. 7 Le Français dans les régions non-francophones

Bailey, R. E. (1936), French Culture in Mexico in the Nineteeth Century. Paris, Boivin ; 188 p.

Burney, P. (1961), « La langue et la culture françaises dans la Grèce actuelle », F.M. t. 29, pp. 7-28.

Chatelain, H. (1913), « L’Enseignement du français aux Etats-Unis », Modern Language Teaching t. 9, mars.

Cohen, M. (1911), « Le Français en Abyssinie », L’Effort 20 mars, p. 69, et 1er juillet, p. 100.

Dauzat, A. (1940), L’Europe linguistique. Paris Payot (1944) ; 2e éd. mise à jour Paris, Payot 1953, 239 p.

Dino, G. (1960), « L’influence française sur la langue littéraire turque dans la seconde moitié du xixe siècle », Revue de Littérature Comparée t. 34, pp. 561-577.

Esenkova, E. (1959), Türk Dilinde Fransiz Teseri (L’Influence française dans la langue turque), Istambul ; 31 p. (résumé en français).

Le Français hors de France, éd. par A. Valdmann, Paris, Champion ; 692 p.

Franolic, B. (1975), L’Influence de la langue française en Croatie d’après les mots empruntés : Aspect socio-historique. Paris, Nouvelles Ed. Latines ; 157 p.

Goldis-Poalelungi, A. (1973), L’Influence du français sur le roumain (vocabulaire et syntaxe) Paris, Les Belles Lettres ; 472 p.

Haumant, E. (1910), La Culture Française en Russie (1700-1900). Paris, Hachette ; 571 p.

Jordan, J. (1934), « Le Français en Roumanie », F.M. t. 2, pp. 331-344.

Kont, I. (1902), Etude de l’influence de la littérature française en Hongrie. 1772-1896. Paris, Leroux ; IV-511 p.

Koszul, A. (1937), « Note sur la courbe des emprunts de l’anglais au français », Bull. de la Fac. des lettres de Strasbourg, 15e année, janv. pp. 79-82.

La Langue française dans le monde. Ouvrage publié par l’Alliance Française. Introduction et notes par P. Foncin. Paris, L’Alliance Française 1900 ; XXXII-299 p.

Mackenzie, F. (1939), Les Relations de la France et de l’Angleterre d’après le vocabulaire. t. 2 : Les infiltrations de la langue et de l’esprit français en Angleterre : gallicismes anglais. Paris, Droz ; 354 p.

Marandon, S. (1967), L’Image de la France dans l’Angleterre victorienne 1848-1900. Paris, A. Colin ; 708 p.

Massigli, R. (1958) ; « La Langue française dans la vie internationale », Revue de Paris, t. 65, nov. pp. 44-55.

Meillet, A. (1918), Les Langues de l’Europe nouvelle. Paris, Payot ; 343 p. 2 cartes. 2e éd. : Paris, Payot, 1928, XII-495 p. 1 carte ; Appendice par L. Tesnière : La Statistique des langues de l’Europe, pp. 291-484.

Métin, A. (1906), « Notes et documents sur la langue française et l’enseignement du français hors de France », dans Congrès Intern. pour l’extension et la culture de la langue française. Première session, Liège 10-14 sept. 1905. Paris, Champion.

Montussaint, F. (1903), « La Langue française en Russie de 1803 à 1903 », Revue des Etudes franco-russes, t. 3, pp. 209-217.

Muller, H. F. (1935), « La Langue française aux Etats-Unis », F.M. t. 3, pp. 35-45.

Nandris, O. (1956), « L’Influence française en Roumanie », F.M. t. 24, pp. 181-190, 271-283.

Nandris, O. (1973), « Le Mot français dans la langue roumaine », Tra Li Li t. 11, fasc. 1, pp. 305-316.

Rey, A. (1906), « La Langue française est-elle en régression dans le monde ? Causes et remèdes » dans Congrès pour l’extension et la culture de la langue française. Première session, Liège, 10-14 sept. 1905. Paris, Champion.

Reynaud, L. (1914), Histoire générale de l’influence française en Allemagne. Paris, Hachette ; VIII-524 p.

Roumiguière, H. (1926), Le Français dans les relations diplomatiques. Berkeley, Univ. of California Press ; 83 p.

Scott, J. B. (1924), Le Français, langue diplomatique moderne, étude critique de conciliation internationale. Paris, A. Prédone ; X-226 p.

Tsouchlos, B. (1962), « La Culture française en Grèce », Culture française t. 11, n° 1, pp. 29-37.

Viatte, A. (1969), La Francophonie. Paris, Larousse ; 202 p.

Vinson, J. (1912), « Le Français dans l’Inde », Revue de linguistique et de philologie comparée, t. 48, pp. 74-82.

Watts, G. B. (1963), The Teaching of French in the United States, a history. Baltimore, The American Association of Teachers of French ; 165 p.

Wilmotte, M. (1909), « La Langue française en Orient », L’Opinion des 6-13-27 mars.

Wilmotte, M. (1911), « La Langue française en Italie », Le Journal des Débats, 17 mai et 6 juillet.

3. Aspects de la langue littéraire

3. 1. Etudes générales

Ajalbert, J. (1938), Mémoires en vrac. Au temps du symbolisme 1880-1890. Paris. A. Michel ; 415 p.

Anglés, A. (1978), André Gide et le premier groupe de la N. R. F. Paris, Gallimard ; 478 p.

Balibar, R. (1974), Les Français fictifs. Le rapport des styles littéraires au français national. Av. la collab. de G. Merlin et G. Tret. Paris, Hachette ; 295 p.

Bernard, S. (1959), Le Poème en prose de Baudelaire jusqu’à nos jours. Paris, Nizet ; 816 p.

Bruneau, Ch. (1953), « Noms créés au moyen du suffixe -ment : contribution à l’étude de la néologie chez les écrivains « décadents » », dans Studies in Romance Philology and French Literature presented to John Orr. Manchester Univ. Press ; pp. 22-23.

Bruneau, Ch. (1955), « La Phrase d’art dans la littérature française du xixe et du xxe siècle » dans Studia Romanica, Gedenkschrift für E. Lerch. Stuttgart, Port Verlag ; pp. 96-134.

Cassagne, A. (1906), La Théorie de l’art pour l’art en France chez les derniers romantiques et les premiers réalistes. Paris, Hachette ; IX-487 p.

Clancier, G. E. (1959), Panorama de la poésie française de Rimbaud au surréalisme. Paris, Seghers ; 438 p.

Cohen, M. (1952), « Le Malaise des passés du verbe français et les romanciers du début du xxe siècle », Europe n° 78, juin, pp. 77-88 ; repris dans M. C. Grammaire et style 1450-1950, Paris, Ed. sociales 1954.

Damourette, J. (1941), « Archaïsmes et pastiches », F.M. t. 9, pp. 181-206.

Dubois, J. (1963), Romanciers français de l’instantané au xixe siècle. Bruxelles, Palais des Académies ; 223 p.

Duchet, C. (1973), « La Fille abandonnée et La Bête Humaine, éléments de titrologie romanesque », Littérature n° 12, pp. 49-73.

Estivals, R., Gaudy, J. C., Vergez, G., et Chazelas, G. (1968), « L’Avant-garde », étude historique et sociologique des publications périodiques ayant pour titre « l’avant-garde ». Paris, Bibl. Nat. ; 144 p.

François, A. (1939), « Suffixe littéraire -ance », Vox Romanica t. 4, pp. 20-34.

François, A. (1950), La Désinence -« ance » dans le vocabulaire français, une« pédale » de la langue et du style. Essai historique suivi d’un répertoire des mots finissant par -ance, avec un appendice des mots finissant par -ence et -escence. Lille, Giard ; Genève, Droz ; 95 p.

Glatigny, M. (1964-65), « Remarques sur la détermination et la caractérisation dans quelques textes littéraires », F.M., t. 32 ; pp. 259-274 ; t. 33, pp. 1-20, 109-116.

Guiraud, P. (1954) ; Les Caractères statistiques du vocabulaire. Essai de méthodologie. Paris, P.U.F. ; 116p. (Deuxième partie : Le lexique de la poésie symboliste).

Houston, J. P. (1972), Fictional technique in France 1802-1927. An Introduction. Baton-Rouge, Louisiana State Univ. Press ; s.d. XII-159 p.

Huret, J. (1891), Enquête sur l’évolution littéraire. Conversations avec M. M. Renan, de Goncourt, Emile Zola, Guy de Maupassant, etc... Paris, Charpentier ; XXI-455 P.

Lalande, A. (1898), « Le Langage philosophique et l’unité de la philosophie. » Revue de Métaphysique et de morale, sept.

Lalande, A. (1927), Vocabulaire technique et critique de la philosophie. Paris, F. Alcan ; 2 vol. VI-1065 p.

Lanson, G. (1908), L’Art de la prose. Paris, Librairie des Annales politiques et littéraires ; 304 p.

Larthomas, P. (1972), Le Langage dramatique. Sa nature, ses procédés. Paris, A. Colin ; 479 p.

Lawler, J. R. (1969), The language of French symbolism. Princeton Univ. Press. ; X-290 p.

Leenhart, J. (1973), « Modèles littéraires et idéologie dominante », Littérature n° 12, pp. 12-20.

Littératures françaises connexes et marginales. Histoire des littératures, t. III. Encyclopédie de la Pléiade. Paris, Gallimard 1958.

Manuel d’histoire littéraire de la France. sous la dir. de P. Abraham et R. Desné ; t. V : 1848-1917. Paris, Ed. sociales 1977 ; 814 p.

Mitterand, H. (1961), « Thérèse Raquin au théâtre », Revue des Sciences humaines, fasc. 104, oct.-déc. pp. 489-583.

Mitterand, H. (1980), Le Discours du roman. Paris, P.U.F. ; 272 p.

Morier, H. (1943-1944), Le Rythme du vers libre symboliste, étudié chez E. Verhaeren, H. de Régnier et Fr. Viélé-Griffin et ses relations avec le sens. Genève, Presses académiques ; 2 vol. 262 p.

Parent, M. (1960), Saint-John Perse et quelques devanciers. Etudes sur le poème en prose. Paris, Klincksieck ; 258 p.

Raimond, M. (1966), La Crise du roman, des lendemains du naturalisme aux années vingt. Paris, J. Corti ; 539 p.

Raymond, (1960), De Baudelaire au surréalisme. Paris, J. Corti ; 371 p.

Schurig-Geick, D. (1970), Studien zum modernen « conte fantastique » Maupassants und ausgewählter Autoren des XX. Jahrhunderts. Heidelberg, C. Winter ; 214 p.

Thieme, H. P. (1916), Essai sur l’histoire du vers français. Paris, Champion ; 432 p.

Ullmann, E. de (1938), « Le Passé défini et l’imparfait du subjonctif dans le théâtre contemporain », F.M. t. 6, pp. 347-358.

Ullmann, E. de (1951), « Couleur locale anglaise et théâtre français », dans Mélanges de linguistique offerts à A. Dauzat. Paris, d’Artrey ; pp. 339-350.

Vernois, P. (1967), « L’Archaïsme dans le roman rustique aux xixe et xxe siècles », C.A.I.E.F. n° 19, pp. 69-84.

3. 2. Auteurs

Abélard, J. (1963), « Quelques aspects stylistiques de la prédication implicite dans les Cahiers d’André Walter », F.M. t. 31, pp. 269-282.

Adolphe, L. (1951), La Dialectique des images chez Bergson. Thèse, Paris, 311 p.

Aish, D. (1938), La Métaphore dans l’œuvre de Stéphane Mallarmé. Paris, Droz, 212 p.

Angelet, C. (1973), « La Néologie d’André Gide », C.A.I.E.F. n° 25, pp. 77-90.

Antoine, G. (1955), « Le Rôle impressif des liaisons de phrase chez André Gide », dans Studia Romanica ; Gedenkschrift für E. Lerch. Stuttgart, Port Verlag ; pp. 22-81.

Antoine, G. (1959), Les « Cinq grandes Odes » de Claudel. Paris, Les Lettres Modernes ; 94 p.

Antoine, G. (1966), « Jalons pour une étude stylistique de Péguy », Cahiers de l’Amitié Charles Péguy, (Paris, Minard) pp. 327-335.

Antoine, G. (1973), « Les Expressions de la passion chez Péguy », dans Chartres et Péguy, Chartres, Impr. Cordier ; pp. 85-122.

Antoine, G. (1973), « La Joie des mots chez Péguy », Revue d’Histoire Littéraire de la France, t. 73, pp. 516-530.

Arrivé, M. (1972), Les Langages de Jarry. Essai de sémiotique littéraire. Paris, Klincksieck ; 384 p.

Arrivé, M. (1976), Lire Jarry. Bruxelles, Ed. Complexe ; 172 p.

Autrand, M. (1978), l’Humour de Jules Renard. Paris, Klincksieck ; 278 p.

Ballot, M. (1952), Eugène Le Roy, écrivain rustique. Paris, P.U.F., s.d. ; 323 p.

Barbier, J. (1957), Le Vocabulaire, la syntaxe et le style des poèmes réguliers de Charles Péguy. Paris, Berger-Levrault ; 569 p. + Index.

Bozon-Scalzitti, Y. (1965), Le Verset claudélien ; Une étude du rythme (Tête d’Or). Paris, Minard ; 70 p.

Chaurand, J. (1962), « Miarka, la fille à l’ourse ou de l’utilisation littéraire d’un patois », F.M. t. 30, pp. 53-67, 109-114.

Chaurand, J. (1963-1964), « Lexique des termes patois employés par Richepin dans Miarka », F.M. t. 31, pp. 223-227, t. 32, pp. 124-137.

Chevalier, J. -Cl. (1970), « Alcools » d’Apollinaire. Essai d’analyse des formes poétiques. Paris, Minard ; 280 p. (Même ouvrage sous le titre : Etude stylistique de quelques poèmes de Guillaume Apollinaire : essai d’analyse des formes poétiques. Abbeville, Impr. F. Paillard ; 280 p.).

Cohen, M. (1958), « Remarques à propos de la manière d’écrire de Jules Verne », dans Im Dienste der SpracheFestschrift Victor Klemperer. Halle, M. Niemeyer ; pp. 135-151.

Collin, J. P. (1970), « Remarque sur le lexique de Jules Verne dans Le Château des Carpathes », Actes du Xe Congrès Intern. des linguistes, Bucarest, Ed. de l’Académie de la République ; vol. IV, pp. 485-487.

Coquet, J. C. (1972), Sémiotique littéraire Paris, Mame ; 272 p.

Cressot, M. (1938), La Phrase et le vocabulaire de J. K. Huysmans. Paris, Droz, 604 p. Réimpr. Genève, Slatkine 1975.

Cressot, M. (1940), « La langue de l’Assommoir », F.M. t. 8, pp. 207-218.

Davoine, J. P. (1970), « Le Pronom sujet disjoint dans le style indirect libre de Zola », F.M. t. 38, pp. 447-457.

Field, T. J. (1975), « Barrès and the image of ’déracinement’ », French Studies t. 29, n° 3, pp. 294-299.

Fogelberg, T. (1939), La Langue et le style de Paul Adam. Paris, Droz ; 239 p.

Frets, H. (1935), L’Elément germanique dans l’œuvre d’Emile Verhaeren. Paris, Champion ; 304 p.

Fritz, G. (1973), « La Réflexion de Péguy sur le langage et son style », Revue d’Histoire Littéraire de la France, t. 73, pp. 491-503.

Guyard, M. F. (1959), « Claudel et l’étymologie », C.A.I.E.F. n° 11, pp. 286-300.

Haas, D. (1970), Flucht aus der Wirklichkeit. Thematic und sprachliche Gestaltung im Werk Stéphane Mallarmés. Bonn ; 166 p.

Imbs, P. (1944), « Etude sur la syntaxe du Soulier de satin de Paul Claudel », F.M. t. 12, pp. 243-279.

Jagmetti, A. (1955), « La Bête Humaine » de Zola. Etude de stylistique critique. Genève, Droz ; 83 p.

Jean, R. (1974), La Poétique du désir. Paris, Seuil ; 429 p.

Lioure, M. (1971), L’Esthétique dramatique de P. Claudel. Paris, A. Colin 675 p.

Lorencini, A. (1972), La Comparaison et la métaphore dans « Germinal » d’Emile Zola, Sao Paulo, Faculdade de Filosofia, Ciencias e Letras de Assis ; 129 p.

Madaule, J. (1968), Claudel et le langage. Paris, Desclée de Brouwer ; 316 p.

Mallet, R. (1961), Le Jammisme. Paris, Mercure de France. 253 p.

Mazaleyrat, J. (1970) ; « Simplicité et poésie dans le style d’Apollinaire » dans Mélanges de linguistique et de philologie romane dédiés à la mémoire de Pierre Fouché. Paris, Klincksieck ; pp. 233-245.

Mitterand, H. (1968), « Corrélations lexicales et organisation du récit : le vocabulaire du visage dans Thérèse Raquin », Nouvelle Critique, n° spécial, pp. 21-29.

Mitterand, H. (1971), « L’Idéologie du mythe dans Germinal », dans Problèmes d’analyse textuelle. Montréal-Paris-Bruxelles, Didier ; pp. 83-90.

Morhange-Bégué, C. (1970), « La Chanson du Mal Aimé » : essai d’analyse structurale et stylistique d’un poème d’Apollinaire. Paris, Minard ; 304 p.

Moutote, D. (1970), Les Images végétales dans l’œuvre d’André Gide. Paris, P.U. F. ; X-222 p.

Nardin, P. (1942), La Langue et le style de Jules Renard. Paris, Droz ; 352 p.

Olivier, F. (1969), « Notes sur le mot moderne chez Péguy », F.M., t. 37, pp. 148-159, 240-253, 317-329.

Onimus, J. (1964), « L’Image dans l’Eve de Péguy », Critique n° 200, pp. 3-27.

Parent, M. (1957 a), Francis Jammes. Etude de langue et de style. Paris, Les Belles Lettres ; 535 p.

Parent, M. (1957 b), Rythme et versification dans la poésie de Francis Jammes. Paris, Strasbourg. Publ. de la Fac. des Lettres de l’Univ. de Strasbourg, 254 p.

Parent, M. (1963), « Les Images de La Colline inspirée de Barrès », Tra Li Li, fasc. 1, pp. 201-218.

Paxton, N. (1968), The Development of Mallarmé’s prose style. Genève, Droz ; 174 p.

Plowert, J. (pseudonyme de P. Adam), (1888), Petit glossaire pour servir à l’intelligence des auteurs décadents et symbolistes. Paris, Vanier : IV-99 p.

Schérer, J. (1947), L’Expression littéraire dans l’œuvre de Mallarmé, Paris, Droz ; 290 p.

Sorrel, M. (1973), « Alphonse Allais : his style and technique, and his continuing importance », French Review, t. 46, n°3, pp. 484-490.

Valeton, D. (1973), Lexicologie. L’espace et le temps d’après un texte critique d’Apollinaire sur la peinture moderne. Paris, Nizet ; 61 p.

Vildé-Lot, I. (1960-1961), « André Gide et l’art d’écrire (d’après les variantes des Nourritures terrestres et de quelques autres œuvres de jeunesse) », F.M. t. 28, pp. 259-286 ; t. 29, pp. 29-42, 121-133, 206-222.

Zimmer, R. (1972), Aspekte der Sprachkomik im Französischen. Studien zur Sprache des Humorischen Alphonse Allais (1894-1905). Tübingen, M. Niemeyer ; IX-165 p.

4. Description du français

Antoine, G. (1971), « La Grammaire et la linguistique vues a travers les dictionnaires allemands, anglais et français du xixe siècle », dans Interlinguistica, Sprachvergleich und Ubersetzung Festchrift zum 60 Geburstag von M. Wandruszka. Tübingen, M. Niemeyer ; pp. 371-383.

Auroux, S. (1979), « La Querelle des Lois phonétiques », Linguisticae Investigationes, t. 3, pp. 1-27.

Bourquin, J. (1979), « La Place et la fonction de la morphologie dérivationnelle dans la grammaire scolaire au xixe siècle », L.F. n°41, pp. 60-76.

Caussat, P. (1978), « La Querelle et les enjeux des lois phonétiques : Une visite aux néo-grammairiens », Lang. n°49, pp. 24-45.

Chervel, A. (1977), ... et il fallut apprendre à écrire à tous les petits Français, histoire de la grammaire scolaire. Paris, Payot ; 306 p.

Delesalle, S. (1977), « Michel Bréal : philologie, instruction et pouvoir », Lang. n° 45, pp. 47-83.

Febvre, L. (1906), « Histoire et dialectologie », Revue de Synthèse Historique, t. 12, pp. 249-261.

Febvre, L. (1911), « Histoire et linguistique », Revue de Synthèse Historique, t. 23.

Helgorsky, F. (1981), « Les Méthodes en histoire de la langue. Evolution et stagnation », F.M. t. 49, pp. 119-144.

Hillen, W. (1973), Saineans und Gillierons Methode und die romanische Etymologie. Bonn, Romanisches Seminar der Universität ; 256 p.

Kukenheim, D. (1962), Esquisse historique de la linguistique française et de ses rapports avec la linguistique générale. Leyde, Presse Univ. ; 205 p.

Malmberg, B. (1966), Les Nouvelles tendances de la linguistique. Paris, P.U.F. ; 339 p.

Matoré, G. (1968), Histoire des dictionnaires français. Paris, Larousse ; 278 p.

Meillet, A. (1906), L’Etat actuel des études de linguistique générale. Leçon d’ouverture du cours de grammaire comparée du Collège de France. Chartres, Impr. Durand ; 31 p.

Millet, A. (1933), Les Grammairiens et la phonétique, ou l’enseignement des sons du français depuis le xvie siècle jusqu’à nos jours. Paris, J. Monnier ; 197 p.

Normand, Cl. et al. (1978), Avant Saussure, choix de textes (1875-1924). Bruxelles, Ed. Complexe ; 216 p.

Picoche, J. (1973), « Les Monographies dialectales (domaine gallo-roman) », L.F. n° 18, pp. 8-41.

Pop, S. (1951), La Dialectologie. Gembloux, Duculot ; 2 vol. LV-1334 p.

Quemada, B. (1968), Les Dictionnaires du français moderne. 1539-1863. I. Etude sur leur histoire, leurs types et leurs méthodes. Paris-Bruxelles-Montréal, Didier ; 684 p.

Rétif, A. (1973), « Essai de datation du Grand Dictionnaire de Pierre Larousse », C. Lex. n°22, pp. 108-112.

Rétif, A. (1975), Pierre Larousse et son œuvre. Paris, Larousse ; 336 p.

Rey, A. (1970), Littré, l’humaniste et les mots. Paris, N.R.F. ; 350 p.

Rey, A. (1972), « Du discours à l’histoire : l’entreprise philologique au xixesiècle », L.F. n° 15, pp. 105-115.

Sommerfelt, A. (1963), « The French school of linguistics », dans A. S. éd. Trends in European and American Linguistics, Anvers, Spectrum ; pp. 283-293.

Stéfanini, J. (1971), « Sur la grammaire historique du français », L.F. n° 10, pp. 7-30.

Stéfanini, J. (1979), « Sur une première rencontre de la linguistique et de la sociologie. Relecture d’A. Meillet », (Bull. du) G.A.R.S., Groupe Aixois de Recherches en Syntaxe, n° 2, févr. 1979, pp. 9-24.

Sumpf, J. (1972), « Les Traits principaux de la tradition linguistique française », L.F. n° 14, pp. 70-98.

Wagner, R. L. (1968-1973), La Grammaire française. Paris, S.E.D.E.S. ; 2 vol. 151 p. et XLV-185 p.

Wagner, R. L. (1967-1970), Les Vocabulaires français. Paris, Didier ; 2 vol. 291 p. et 184 p.

© CNRS Éditions, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540