Version classiqueVersion mobile

De l’esclave au président

 | 
Hélène Le Dantec-Lowry

Troisième partie. Familles noires en pauvreté : autour de la protection sociale

4. De lieu en lieu : ghettos, hyperghettos, banlieues

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis une dizaine d’années, pour répondre aux nombreuses critiques à l’encontre du concept d’underclass et afin de tenter de trouver des réponses plus satisfaisantes à la question de l’extrême pauvreté dans les ghettos américains, les chercheurs ont réexaminé les familles noires et les conditions dans lesquelles elles vivent.

L’underclass est souvent décrite en termes d’extrême pauvreté. Les comportements seraient délictuels parce que des choix familiaux défaillants causeraient des difficultés rencontrées dans les ghettos. Souvent, les analystes comparent la situation présente avec celle du « ghetto d’avant » qui restreignait les choix résidentiels des Noirs mais permettait un échantillon de classes et donc de comportements diversifiés dans un même lieu. Wilson avait déjà noté l’apport moral et bienfaisant des bourgeois noirs – commerçants, professions libérales et intellectuelles ou artistiques – qui offraient non seulement des emplois mais aussi des exemples à suivre aux habitants...

© CNRS Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search