Version classiqueVersion mobile

De l’esclave au président

 | 
Hélène Le Dantec-Lowry

Préface. Reconfigurer la famille noire américaine

Loïc Wacquant

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Inimaginable il y a seulement quelques mois, l’entrée d’une famille noire – ou plus exactement, d’ascendance mixte : est-africaine, euro-américaine et afro-américaine – à la Maison Blanche nous invite à revisiter et réviser de fond en comble la place de l’unité domestique noire américaine dans l’histoire culturelle et dans l’imaginaire national des États-Unis. Depuis près d’un siècle, en effet, cette dernière est au cœur des débats sur l’inégalité raciale et le legs historique de l’esclavage au Nouveau Monde.

Moyeu supposé de la communauté, la famille noire américaine est l’objet pérenne de représentations polarisées et polarisantes dans les sciences sociales et leurs dérivés. D’un côté l’école de la « déficience », longtemps hégémonique, courant de W.E.B. Du Bois et E. Franklin Frazier jusqu’à William Julius Wilson en passant par Gunnar Myrdal, St Clair Drake et Horace Cayton, et Daniel Patrick Moynihan – le politiste et conseiller politique de Lyndon Johnson puis de Richard Nixon a...

© CNRS Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search