Version classiqueVersion mobile

Droits de l’homme et philosophie

 | 
Frédéric Worms

Troisième partie. Protéger, au tournant du siècle

Chapitre III. L’acte de déclarer : enjeux rétrospectifs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Georg Jellinek (1851-1911)

Juriste allemand, spécialiste d’histoire constitutionnelle, Georg Jellinek est l’auteur d’une œuvre abondante qui se caractérise tant par le domaine abordé (la « théorie générale de l’État »), que par les principes soutenus (Jellinek est considéré à la fin du xixe siècle comme le théoricien le plus solide et original des « droits subjectifs publics », comme en témoigne d’ailleurs la mention qu’en fait le Russe Kistiakovski dans le texte qu’on lira plus loin). Promoteur d’une théorie ambitieuse qui veut systématiser les éléments positifs du droit, et pourtant y faire une place pour les droits subjectifs, Jellinek occupe donc une position centrale, qui ne sera pas sans influencer celle de son élève Hans Kelsen, auteur au xxe siècle de la célèbre Théorie pure du droit.

Dans cette perspective, l’analyse historique de la Déclaration, ou plutôt des Déclarations des droits de l’homme et du citoyen que propose Jellinek, et dont on lira un extrait plus loin, prend to...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search