Version classiqueVersion mobile

Droits de l’homme et philosophie

 | 
Frédéric Worms

Deuxième partie. Revendiquer, autour de 1848

Chapitre IV. Droits de l’homme et religion de l’humanité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Auguste Comte (1798-1857)

Le positivisme d’Auguste Comte, élaboré progressivement après sa collaboration avec Saint-Simon, pour devenir un système et former une école dès la fin de la première moitié du xixe siècle, a toujours joint à sa synthèse des sciences positives et à l’interprétation de l’histoire qui l’accompagne, une dimension sociale et politique propre, dont son auteur faisait le préalable d’une pratique. C’est surtout, cependant, dans le Système de politique positive (1851-1854, le dernier tome reprenant des écrits antérieurs d’Auguste Comte), que la constitution d’une science sociale autonome et le renouvellement des enjeux du positivisme sous la forme d’un catéchisme (le Catéchisme positiviste date de 1851) se combinent pour former une philosophie politique qui forme un tout indépendant.

Sans entrer ici dans le détail des influences dont cette œuvre liée dès sa dédicace (à Clotilde de Vaux) à la vie d’Auguste Comte, porte la marque, ni dans celui du positivisme en tant q...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search