Version classiqueVersion mobile

Droits de l’homme et philosophie

 | 
Frédéric Worms

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le titre de cette anthologie doit s’entendre comme l’énoncé d’un problème.

Dès 1789 en effet, le lien entre les « droits de l’homme » et la « philosophie » semble particulièrement fort et ambigu à la fois. Certes, en plein cœur de la Révolution, et à l’étonnement (admiratif ou indigné) des témoins et des historiens, les députés de l’Assemblée nationale prennent le temps de débattre des principes abstraits, « métaphysiques », qui seront ceux de la Déclaration du 26 août ; ils semblent ainsi se faire les héritiers des philosophes de l’École moderne du droit naturel et des Lumières. Pourtant, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen n’est pas un texte philosophique : non seulement elle ne cherche pas à fonder les principes qu’elle énonce, mais elle est d’abord un acte politique qui participe de l’élaboration d’un nouveau régime, et des conflits qui l’entourent. Les droits de l’homme sont-ils donc les vérités philosophiques qu’ils paraissent ou prétendent être, ou n’en prennent...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search