Version classiqueVersion mobile

Des savants dans la Résistance

 | 
Anne Hogenhuis

Irène Lot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La rencontre passe par la Sorbonne. Peu après son arrivée, à court d’expédients, Boris Vildé avait rédigé une annonce pour enseigner le russe. Une élève se présente, intriguée par l’adresse de la rue Vaneau, aux bons soins de Gide. L’accord se conclut rapidement : en échange des leçons, elle aidera Boris à améliorer son français.

Avec ses tresses blondes couleur de lin et ses yeux bleus très clairs, Irène Lot ressemble aux jeunes filles des bords de la Baltique. Par sa réserve aussi, qui suggère un mélange de raideur et de timidité. Elle est jolie, mais d’une beauté singulière, blanche et pâle, à l’image, dit-on, d’un ancêtre scandinave. Les jeunes gens se plaisent immédiatement. Irène présente Boris à ses parents. Elle est la fille du médiéviste Ferdinand Lot, professeur à la Sorbonne, et de Myrrha Borodine, Russe installée à Paris depuis 1910, qui s’intéresse à l’histoire religieuse du Moyen-Age. Âgée de vingt-quatre ans, Irène voudrait apprendre le russe et retrouver l’héritage do...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search