Version classiqueVersion mobile

La compagnie des ballets russes

 | 
Natalia Smirnova

L’Après-midi d’un faune

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tableau chorégraphique de Nijinsky, sur le Prélude à l’après-midi d’un faune, de Claude Debussy, dans le décor de Léon Bakst. Première représentation le 29 mai 1912, théâtre du Chatelet, Paris.

La première du ballet L’Après-midi d’un faune a lieu le 29 mai 1912 au Châtelet. C’est un véritable scandale triomphant.

Comme à l’accoutumée, l’argument est le fruit d’un échange d’idées entre Diaghilev et ses amis et collaborateurs. Il est certain, cependant, que c’est Diaghilev qui demande à Claude Debussy d’adapter pour la scène son Prélude à l’après-midi d’un faune. Sans doute Diaghilev a-t-il fait sa connaissance en Russie où Debussy travaillait chez madame von meck, protectrice et mécène de tchaïkovski, qui jugea d’ailleurs sévèrement les premières compositions du jeune musicien français.

Selon Boris Kochno, après avoir reçu la proposition de Diaghilev, Debussy est d’abord réticent. À la question de savoir pourquoi il avait fini par accepter de travailler pour la Compagnie des Ballets Rus...

© CNRS Éditions, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search