Version classiqueVersion mobile

La France préhistorienne de 1789 à 1941

 | 
Arnaud Hurel

Chapitre 6. Le recours à la loi pour encadrer les fouilles archéologiques et paléontologiques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

I. Les grandes manœuvres

Les nombreuses découvertes faites par les préhistoriens depuis le début du siècle passionnent les foules, offrent une réelle renommée aux inventeurs et une tribune médiatique aux tenants d’un encadrement des fouilles. Ainsi, lorsque Edmond Perrier, directeur du Muséum national d’histoire naturelle, présente à l’Académie des sciences les restes du Néandertalien de la Chapelle-aux-Saints, il obtient la constitution d’une « Commission des monuments préhistoriques » au sein de l’Académie dédiée « pour assurer la conservation des gisements d’objets préhistoriques découverts sur le sol français »321. En décembre 1908 et en janvier 1909, les débats sont nombreux dans les sociétés savantes. À la S.A.P., le 21 janvier, le président demande solennellement « Que les pouvoirs publics, sans attenter aux droits des propriétaires ni de leurs représentants, et sans s’opposer à la continuation des fouilles prennent des mesures pour que tous les objets relatifs aux sciences an...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search