Version classiqueVersion mobile

Femmes du jazz

 | 
Marie Buscatto

Deuxième partie : De « sacrées nanas »...

Chapitre 7. Des jeunes femmes très bien « dotées »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme les premières ingénieures1, professeures du secondaire2 ou artistes-peintres3, les jeunes femmes instrumentistes sont en moyenne mieux dotées socialement, scolairement et familialement que leurs jeunes collègues masculins. Sauf exception notable, ces pionnières additionnent les ressources familiales, scolaires et/ou professionnelles au moment de leur entrée dans le monde du jazz. Elles sont également très à l’aise dans un monde « masculin » et savent transformer les difficultés que peut soulever leur rareté dans ce monde d’hommes en autant d’avantages professionnels. À l’image des jeunes filles évoluant dans les lycées techniques4 ou des chirurgiennes américaines5, ces jeunes femmes apparaissent comme de sacrées nanas6 qui ont développé des goûts et des stratégies qui les font évoluer de manière réussie dans ce monde très masculin au moins dans les premiers temps de leur professionnalisation.

Une « sursocialisation » familiale, scolaire et/ou professionnelle

Comparées à leurs ho...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search