Version classiqueVersion mobile

Femmes du jazz

 | 
Marie Buscatto

Première partie : Chanteuse de jazz, un métier si « féminin »

Chapitre 2. Jazz vocal, jazz commercial, jazz sexué

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Les groupes avec chanteuse ne sont pas des groupes comme les autres. Un répertoire de standards, les arrangements ne sont pas aussi élaborés. Ça peut être joué par n’importe quel musicien bon lecteur. On peut jouer avec qui on veut. C’est un groupe et pas un groupe. » (Instrumentiste homme, 30 ans). Cette affirmation émane d’un instrumentiste de faible notoriété qui passe plus de la moitié de son temps à jouer avec des chanteuses. Celui qu’il appelle son « vrai groupe » est un trio sans chanteuse qui, certes, ne joue que quelques dates par an, mais avec lequel il dit expérimenter la musique qu’il aime le plus, les standards des années 1960. De tels jugements ont été énoncés tout au long de notre enquête par des instrumentistes d’ancienneté, de renommée et de styles musicaux variés. Un groupe avec chanteuse n’est pas un « vrai » groupe et ne peut être aussi satisfaisant musicalement qu’un groupe entre instrumentistes. Il ne demande pas non plus un travail, une compétence et une imp...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search