Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books CNRS Éditions Sociologie Pizza connexion Paternité et authenticité : un ép...

Pizza connexion

 | 
Sylvie Sanchez

Troisième partie. Variance et forme pure : mangeurs et institutions face au patron de référence et à l'accueil du changement

Paternité et authenticité : un épineux débat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la première partie de cet ouvrage, après avoir quitté Naples et la vie napolitaine, les Italiens nous ont accompagnés en tant qu’immigrés. Nous retournons maintenant dans leur patrie d’origine, seul pays ayant officiellement demandé une « appellation protégée » (AP) pour la pizza, précisément pour la pizza napolitaine. Le Disciplinare internazionale « Pizza napoletana », (nom du dossier de demande d’AP) a été déposé en 1997 pour « défendre la paternité de la vraie pizza et de la tradition de la pizza à Naples ». Il matérialise la réaction à ce que l’on désigne habituellement par l’expression générique d’« impérialisme américain ». C’est qu’on revendiquait outre-Atlantique une paternité de la pizza. Or, contrairement à ce qui s’était produit, par le passé, avec l’enseigne Mc Donald’s alors qu’elle annonçait l’ouverture d’un magasin sur la place S. Marco à Rome, annonce soulevant simultanément des mouvements de protestation nationale en Italie, avec la pizza, ce n’était pas tant ...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search