Version classiqueVersion mobile

Pizza connexion

 | 
Sylvie Sanchez

Deuxième partie. La pizza américaine en France : confrontation de deux modèles de pizza « nationalisée »

Chapitre 5. Nantes-Besançon : la ligne de démarcation de la pizza

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des disparités régionales de consommation qui posent question

À quelles réactions les pizzas américaines ont-elles engagé les mangeurs interrogés sur le territoire ? Où ces réactions prennent-elles leurs sources ? Peut-on parler d’un « mangeur français », posant ainsi a priori une homogénéité du rapport à la pizza sur le territoire1 ? Ces questions s’enracinent sur le constat suivant : la répartition des points d’implantation des distributeurs de pizza américaine s’organise globalement au-dessus d’une ligne Nantes-Besançon, avec une concentration à Paris et en région parisienne. Cette répartition concorde avec celle des ventes de la marque McCain en grande surface qui présente les mêmes variations régionales, avec 8 à 12 % des actes d’achat, opposant un Nord et un Sud pour les chiffres les plus haut et les plus bas. Cette observation n’est pas sans rappeler l’ancienne séparation entre une France du beurre au nord, et de l’huile au sud. Cette partition géographique a été...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search