Version classiqueVersion mobile

Pizza connexion

 | 
Sylvie Sanchez

Deuxième partie. La pizza américaine en France : confrontation de deux modèles de pizza « nationalisée »

Des valises et des hommes remplacés par des enseignes et des transporteurs internationaux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Prenons une pizza américaine « nationalisée » produite par un conglomérat de l’agroalimentaire, transportons-la dans le flux des échanges internationaux et déposons-la en France, pays qui, après l’achèvement du premier cycle, possède également une pizza « nationalisée » essentiellement produite par un maillage de petits indépendants. La confrontation de deux mets de forme, d’usage et de fonction très éloignés, portant pourtant le même nom, constitue a priori un champ propice aux comparaisons, aux efforts de différenciation. Ils appellent à la conscience des mangeurs des représentations liées à une définition, à une échelle de variations possibles par rapport à un référent de départ.

Ce référent ne se limite pas à une recette donnée, il s’étend des modes de consommation aux champs de signification du mets. Par ailleurs, il n’est ni unique ni uniforme : sa variabilité se manifestera par l’émergence d’une « ligne de démarcation » Nantes-Besançon, frontière opérant une partition entre zo...

© CNRS Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search