Version classiqueVersion mobile

Fonction publique internationale

 | 
Alain Plantey
, 
François Loriot

Conclusion

Texte intégral

1Le resserrement des relations entre les États souverains, ainsi que l’accroissement des échanges internationaux accroissent le nombre et renforcent l’utilité des organisations internationales. Celles-ci, malgré d’incontestables et périodiques difficultés politiques et financières, développent une administration de plus en plus étendue, coûteuse, perfectionnée, dont les réglementations, les moyens, les personnels se différencient et s’étoffent.

2Quelles que soient leurs idéologies et leurs rivalités, tous les gouvernements doivent comprendre qu’il est réellement, durablement, concrètement, de leur intérêt que ce dispositif soit servi par des hommes honnêtes et capables, indépendants et dévoués. Vulnérable en raison de sa position juridique, la fonction publique internationale doit être dirigée dans un esprit d’efficacité, gérée en connaissance de cause et jugée en toute impartialité. Si le présent ouvrage y contribue, il aura bien servi la coopération entre les nations.

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search