Version classiqueVersion mobile

Fonction publique internationale

 | 
Alain Plantey
, 
François Loriot

Avant-propos

Alain Plantey

Texte intégral

1La première édition de cet ouvrage a été publiée à Paris par le Centre national de recherche scientifique en 1977 ; ensuite plusieurs traductions en ont été faites. Il s’agissait, à l’époque, de préciser les lignes générales d’une administration internationale en plein essor, aussi bien au niveau mondial qu’en Europe. Depuis, des dizaines d’organisations nouvelles ont été créées, dans le cadre des Nations unies ou ailleurs. En Europe, l’extension communautaire a multiplié structures et réglementations. Partout la coopération politique, économique, technique ou financière des États a débouché sur la création de nouveaux services publics intergouvemementaux, dont on ignore souvent les aspects divers, la vitalité et même les résultats.

2Si la diplomatie reste incontestablement de la prérogative étatique, elle se réalise souvent à travers les organisations mondiales, européennes, américaines, africaines, asiatiques, qui répondent ainsi aux besoins croissants de coopération entre les pays, mais que le terrorisme, la corruption et d’autres menaces mettent à l’épreuve, tout en renforçant, aux yeux du public, leur rôle souvent incontournable. Les effectifs totaux de la fonction publique internationale et européenne n’ont cessé de croître, au point d’atteindre près de deux cent mille personnes. Des centaines de réglementations ont été émises et des milliers de jugements ont été rendus dans le domaine de son administration.

3Le poids et la complexité de cet édifice institutionnel n’ont pas manqué de poser nombre de problèmes. De véritables crises ont même affecté l’indépendance de certaines organisations à l’égard des gouvernements, mettant en question leurs moyens, leurs performances et parfois leur légitimité.

4Ces organisations ont une caractéristique commune : leur dépendance à l’égard du capital humain dont elles disposent pour réaliser leurs objectifs respectifs. Pour elles sont d’une extrême importance la qualification, le dévouement, l’efficacité, l’intégrité de leurs autorités et de leurs agents à tous les niveaux. Mais leur diversité irréductible, l’alourdissement, la dispersion et la différenciation des tâches et des emplois, l’augmentation du nombre des agents empêchent souvent de saisir la ressemblance profonde des problèmes que posent la direction et la gestion de ce personnel et des solutions que le droit et la pratique leur ont apportées. Au surplus, ces solutions doivent sans cesse être reconsidérées en raison de l’évolution des données politiques, techniques, économiques et culturelles d’un milieu international difficile, même conflictuel. On a aussi pu constater que quelques graves difficultés et scandales survenus au fil des ans dans la gestion, la discipline, les conditions de travail de certains de ces services ont parfois mis en cause les grands principes d’une déontologie en voie de formation.

5Décrire, rassembler, fixer ce qui peut l’être dans le domaine de la fonction publique internationale, au moins à grands traits, peuvent contribuer à la stabilisation et à l’amélioration de cette administration en développement. Tels sont le motif de la présente entreprise et l’explication de sa volonté de prudence et d’unité, puisque l’ouvrage procède de la recherche et du choix des dispositions, stipulations, sentences, usages les plus significatifs dans l’ensemble des grandes entités internationales et intergouvemementales, y compris naturellement l’Organisation des Nations unies, les institutions et organisations spécialisées et l’Union européenne.

6Dès le départ, cet ouvrage a été conçu comme un instrument de travail synthétique et maniable, au profit de tous ceux qui, à un titre ou à un autre, s’intéressent à l’administration internationale. Malgré les graves incertitudes politiques et diplomatiques actuelles et par-delà les techniques juridiques et administratives, il tend à asseoir et accroître la qualité des services publics internationaux et européens, c’est-à-dire particulièrement leur indépendance et leur efficacité.

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search