Version classiqueVersion mobile

La Semaine de Suzette

 | 
Marie-Anne Couderc

Première partie : L’intégration générale

Avant-propos

Texte intégral

1Petites filles dont les robes tarabiscotées signent le début du siècle, fillettes plus naturelles de 1935, gamines maigres et délurées issues de la guerre… Elles ont toutes aimé leur Semaine de Suzette, elles y ont toutes trouvé un appui, un réconfort, une joie de vivre. La raison première de cette indiscutable réussite réside en la solidité infiniment sécurisante et continue qu’offre le petit monde du journal. Aux enfants inquiets, ignorants du monde adulte, souvent bouleversés par les guerres, les crises économiques et sociales qui ébranlent, parfois traumatisent profondément leur petite vie, La Semaine de Suzette offre une image bien construite, inaltérable et impavide de l’humanité telle qu’elle devrait être, sinon comme elle est. Avec une grande continuité logique, utilisant le roman comme la nouvelle ou l’histoire en images, les divertissements autant que la fameuse lettre avunculaire et hebdomadaire, le journal définit avec constance les règles d’un jeu depuis longtemps fondé par la classe dirigeante. La force tranquille, La Semaine de Suzette l’a découverte depuis longtemps : c’est l’ordre. Est-ce, comme le clamaient les « soixante-huitards », l’ordre avant la justice ? C’est en tout cas l’ordre selon une justice méhodique, qui permet de trouver à chaque chose, à chaque être, sa place convenable et inamovible. Ainsi La Semaine de Suzette se met-elle en devoir d’expliquer la Création à son lectorat enfantin en définissant inlassablement les quatre ordres essentiels (mondial, national, social, familial) qui la fondent et que la jeune génération, fortifiée qu’elle est par d’incessants encouragements, se doit de maintenir à tout prix dans l’avenir. Et, de même que l’on croyait autrefois voir évoluer le soleil autour d’une terre noyau du monde, ce dernier se trouve ainsi organisé autour d’un centre rayonnant, autour d’une France radieuse, cœur éclatant d’un univers subjugué par ses élites…

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search