Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books CNRS Éditions Littérature Dada à Paris Chapitre XVI. Autour d’un « salon...

Dada à Paris

 | 
Michel Sanouillet

Chapitre XVI. Autour d’un « salon dada »

Résumé

« Concert bruitiste » – Les Mariés de la tour Eiffel – Exposition dadaL’abstention de Duchamp – Soirée dada – Jacques Hébertot sévit.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les foules peuvent parfois nous donner quelques faibles émotions.
F.T. Marinetti.

Abandonné par Picabia, face à la force montante de Breton et du groupe Littérature, Tzara restait seul pour défendre et mener à bien le seul projet de cette « saison 1921 » qui lui tînt vraiment à cœur, à savoir le « salon » et les « opéras » dada.

L’idée d’un spectacle et d’une exposition collective où chaque dadaïste serait, non pas prié, mais mis en demeure de présenter une œuvre quelconque, avait été agitée à plusieurs reprises au cours de cet hiver 1920-1921. Comme Duchamp et Picabia, et à la différence de Breton, Tzara croyait au mélange, non plus des genres, mais des arts : la perspective d’exposer des tableaux de littérateurs le réjouissait donc autant que de publier dans ses revues des poèmes de peintres (Arp, Ernst, Janco, Picabia…). Dès après l’échec de l’« expédition belge1 », il s’était rallié avec enthousiasme à un autre projet de Picabia auquel, seul des autres dadaïstes, Ribemont-Dessaigne...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search