Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books CNRS Éditions Littérature Dada à Paris Chapitre XIII. La « grande saison...

Dada à Paris

 | 
Michel Sanouillet

Chapitre XIII. La « grande saison dada »

Résumé

Dada aux prises avec Dada – Visite à Saint-Julien-le-Pauvre – Exposition Max Ernst.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous avions instauré la grève imprécatoire
Sur notre propre chant jetant notre interdit.
Je pourrais raconter le détail de l’histoire
Et Saint-Julien-le-Pauvre et cette comédie.
Aragon.

Cette « Saison dada 1921 » a été systématiquement décriée par les commentateurs qui en ont, pour des raisons point toujours très pures et sans toujours remonter aux sources, opposé le caractère d’organisation présurréaliste à la spontanéité des manifestations de 1920.

Elle ne méritait certes pas tous ces dédains. Prise dans son ensemble, elle représente peut-être même le moment le plus intéressant de l’histoire du mouvement Dada : dès que le projet eut pris corps, c’est-à-dire vers le mois de février 1921, on assista à un déferlement d’idées nouvelles, en provenance des divers groupes créés par l’amitié ou la communauté des tendances.

Du côté de Littérature, où, malgré d’honnêtes efforts pour se mettre au diapason, on n’avait jamais pu se faire à l’insouciance dadaïste, et où l’on considérait avec Aragon qu...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search