Version classiqueVersion mobile

Dada à Paris

 | 
Michel Sanouillet

Chapitre III. Littérature

Résumé

Préliminaires : du Nègre à Carte blanche – Premier numéro : la publication, les collaborateurs, l’accueil – Entrée en scène de Paul Éluard.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Et tout le reste est littérature…
Paul Verlaine.

C’est encore Aragon qui a retracé avec le plus d’exactitude (et ce dans des textes presque contemporains – 1923 – non destinés à la publication et conséquemment libres de toute servitude) la genèse de la revue Littérature :

Je me souviens de la première fois que le projet de fonder une revue avait été envisagé par André Breton, Philippe Soupault et moi. C’était avant l’hiver de 1917-18, le long du boulevard Flandrin, comme André Breton venait de montrer à Philippe les lettres de Jacques Vaché, et que nous traînions dans la fumée du chemin de fer de ceinture nos uniformes salis, oublieux de saluer les officiers, oublieux de toute espèce de tenue, oublieux de l’heure et de nous-mêmes, et du froid qui était assez vif. Conscience d’un esprit réellement nouveau et si proche de nous, conscience aussi de l’hostilité qu’il allait rencontrer, de l’impossibilité de le manifester nulle part. Il n’y avait, en ce temps-là, qu’une revue vivante : Nord...

© CNRS Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search