Version classiqueVersion mobile

Les capitaux de l’islam

 | 
Gilbert Beaugé

Troisième partie. L’interface Islam/Occident

Chapitre 12. La modernité du système financier islamique

Stanislas Ordody de Ordod

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’économie islamique définit un système complet qui prescrit pour tout individu des moyens spécifiques de comportements sociaux et économiques. Cela concerne beaucoup de domaines : les droits de la propriété, le système des incitations et des allocations de ressources, le système de prise de décision, les types de libertés économiques, le rôle propre aux gouvernements. Cette économie repose sur un précepte fondamental admis comme axiome parce que révélé par les écritures : l’interdiction du taux d’intérêt, riba, défini comme le retour fixe et prédéterminé de l’usage de la monnaie. Elle n’interdit cependant pas la récompense de son usage à condition que celle-ci soit indissociablement liée au profit de l’activité qu’elle finance, constaté a posteriori.

Quelles que soient les interprétations divergentes de la notion d’usure, les institutions financières islamiques ont été conçues selon le principe que l’intérêt prédéterminé y est assimilé en toutes circonstances. La mise en place d’un ...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search