Version classiqueVersion mobile

D’Asimov à Tolkien

 | 
Anne Besson

Première partie : Le cycle romanesque : définition et caractéristiques

Avant-propos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’approche théorique consistant à définir et à délimiter précisément les différents types d’ensembles romanesques reste largement à faire : si des facteurs économiques ont présidé, lors de la courte histoire de la « paralittérature », à l’émergence et au renforcement de formules efficaces, qui ont ensuite toujours été récupérées, adaptées, transformées, personne ou presque ne s’est interrogé sur les caractéristiques expliquant cette efficacité. Les ensembles romanesques écrits depuis la Seconde Guerre mondiale forment ainsi une masse immense et confuse, à peine abordée, à peine débroussaillée : les acteurs de ce marché (les auteurs, éditeurs, traducteurs) ne se préoccupent pas de précision dans leurs définitions, et la critique littéraire choisit, quant à elle, le plus souvent d’ignorer purement et simplement cette production. L’« éparpillement sémantique » et le « manque de rigueur définitionnelle », qui la caractérisent selon Tiphaine Samoyault, semblent en effet « étroitement lié...

© CNRS Éditions, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search