Version classiqueVersion mobile

Aristote en syriaque

 | 
Javier Teixidor

Chapitre V. Le De interpretatione d’après Proba et Paul le Perse

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Paul n’explique pas à son lecteur pourquoi les parties importantes du discours sont le nom et le verbe ; il n’introduit pas le texte du De interpretatione. Après les Catégories, il présente, sans solution de continuité, les six éléments dont se servira le logicien, à savoir le nom, le verbe, l’énonciation, le discours, l’affirmation et la négation :

Comme je l’ai déjà dit, la logique existe à cause du discours (mimrā) et le discours à cause du nom et du verbe. Il faut définir d’abord ce qu’est le nom et ce qu’est le verbe et en même temps ce que sont l’affirmation (qaṭaphasis), la négation (’apāphasis), l’énonciation (’apāphansis) et le discours. Le nom est un son qui possède une signification par une décision atemporelle et dont aucune partie, prise séparément, ne comporte de signification, par exemple « homme ». Le verbe est un son qui possède une signification par convention mais simultanément il possède une signification (propre) qui signifie le temps, mšwd‘’ zbn’ mdm ; or, divis...

© CNRS Éditions, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search