Version classiqueVersion mobile

Les capitaux de l’islam

 | 
Gilbert Beaugé

Deuxième partie. Études de cas et problèmes rencontrés

Chapitre 7. Les banques islamiques : intermédiation politique et financière dans les pays arabes

Clement Henry Moore

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’Islam finira par s’imposer comme un pouvoir économique avec lequel les autres auront à compter. Ce système est tout à fait capable d’offrir de nouvelles solutions aux problèmes économiques des pays qui l’appliquent intégralement et de manière cohérente1 ». C’est ainsi que le directeur général de la Rayan Company for Investment s’exprimait après l’effondrement des cours de sa compagnie sur le marché de l’or, perdant près de 100 millions de $ sur ses fonds de placement « islamiques », accélérant ainsi la chute des autres valeurs2. Ces propos impliquaient que tout mauvais résultat de la part des institutions financières islamiques, y compris même une gestion catastrophique, pouvait se justifier par l’absence d’un système économique pleinement islamisé.

Les banques islamiques bénéficiant de la confiance d’un nombre suffisant d’investisseurs semblent développer plus librement leurs propres pratiques d’intermédiation financière dans une situation de concurrence avec les banques convent...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search