Version classiqueVersion mobile

Les capitaux de l’islam

 | 
Gilbert Beaugé

Première partie. Le cadre de l’islamisation économique

Chapitre 3. Pétrole et économie islamique

Abdelkader Sid Ahmed

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Existe-t-il une relation entre la dynamique des recettes pétrolières et la genèse d’institutions économiques islamiques dans les pays arabes ? L’existence d’une telle relation n’est plus une vue de l’esprit lorsque l’on sait que l’essentiel des recettes pétrolières bénéficie à la Libye, aux principautés du Golfe et, tout particulièrement, à l’Arabie Saoudite, autant de pays où se confondent souvent les dimensions temporelles et intemporelles1.

Le fait nouveau dans les pays arabes n’est pas l’existence d’un courant islamique (au xixe siècle déjà les controverses entre réformateurs et traditionnalistes témoignent de la vigueur du mouvement), mais la prétention à fonder un système économique islamique dont les banques islamiques constitueraient le premier jalon. Cette prétention est à mettre en parallèle avec l’action au début du siècle d’un Talaat-Harb, islamiste convaincu2 créant la Banque Misr sur le modèle allemand, et assumant par là de façon pionnière la contradiction3 majeure ent...

© CNRS Éditions, 2001

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search