Version classiqueVersion mobile

Histoire de la documentation en France

 | 
Sylvie Fayet-Scribe

Chapitre III. État de l’art : nouveaux outils et nouvelles méthodes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La méthode documentaire : la séduction de l’information utile

Si, en 1925, la France n’est officiellement qu’une des onze sections nationales qui participent à l’IIB, dans son fonctionnement, elle apparaît bien comme la fille aînée de la documentation !

Le BBP a pour tâches de réaliser les parties du Répertoire bibliographique universel (RBU) concernant les sciences pures et appliquées1, de développer les tables de correspondances et la classification décimale, et de vulgariser l’emploi de la documentation méthodique en France, spécialement dans les milieux industriels.

Quelles innovations ces outils comportent-ils tant au niveau de leur organisation que de leur fonctionnement? Quatre traits caractéristiques méritent d’être dégagés : le principe coopératif appliqué à l’élaboration d’une bibliographie générale ; la normalisation pour le document et la rationalisation du travail, le dépouillement sur fiches à l’aide d’une classification décimale et la prise en compte des articles de péri...

© CNRS Éditions, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search