Version classiqueVersion mobile

Habitat, État, société au Maghreb

 | 
Pierre Robert Baduel

Quatrième partie. L'Habitat dans les mutations de la société rurale

Communautés pastorales et systèmes d’habitat dans le Haut-Atlas de Beni-Mellal (Maroc)*

Christian Crépeau et Mohamed Tamim

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1) Un système territorial montagnard pastoral

Dans l’arrière-pays de Béni-Mellal (carte 1), entre 1 100 et 3 000 m d’altitude, des causses, des talus, des pics et des gorges modelés dans les épaisses formations calcaro-dolomitiques du Dogger (Couvreur, 1981) abritent les gisements fourragers et l’habitat atomisé des pasteurs Id Daoud ou Ali et Aït Abdi. La dispersion des sites domiciliaires y est forte, sans toutefois être absolue. Elle répond à la dispersion des parcelles cultivables et à l’étagement des terrains de parcours forestiers ou asylvatiques.

Dans les pays Id Daoud ou Ali et Aït Abdi, l’édifice social est fait, à la base, de ménages mono ou pluri-familiaux (kanoun, affa, takhamt...) regroupés en segments lignagers eux-mêmes fédérés en différents niveaux d’emboîtement désignés par des termes fortement polysémiques (ikhs, a’dam, yadd, tikhsamt, douar...). La fraction (m’cheikha), assemblée d’ikhsane ou de douar, est l’unité élémentaire de commandement politique. Avant l’Indép...

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search