Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sable de Babel

 | 
Alain Ricard

Chapitre 14. La traduction subliminale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La traduction a été l’instrument de l’inscription du texte européen dans les langues de l’Afrique mais les langues africaines écrites ont été rarement traduites en retour, comme si notre curiosité avait été vite satisfaite par des traductions de contes et de quelques romans. En somme comblée par une insertion de l’Afrique dans un monde inspiré des frères Grimm. Ce désintérêt a eu aussi pour conséquence, dans l’univers colonial, que les sujets coloniaux soucieux de reconnaissance ont embrassé la pratique des langues européennes, parfois même au nom du panafricanisme. Le français et l’anglais ont été les vecteurs d’une modernité pragmatique, et le sont toujours.

La production en langues de l’Afrique a continué en Afrique du Sud sous l’apartheid, ce qui l’a en partie discréditée. La fin de l’apartheid a libéré des possibilités d’expression : j’ai mentionné nombre de textes en langues africaines publiés dans les anciens pays francophones, mais ces textes gardent souvent un caractère expé...

© CNRS Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540