Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sable de Babel

 | 
Alain Ricard

Chapitre 13. La traduction comme (re)configuration

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le succès de l’anglais ou du français parmi les intellectuels locaux n’a pas empêché les poètes et les philosophes d’explorer les voies de la traduction des univers conceptuels. Comme je l’ai montré, ces auteurs situent le lieu de leur travail précisément dans une sorte d’entre-deux, dans une forme de dialogue linguistique. Pourtant les textes en langues africaines existent toujours et poursuivent un développement propre, marqué lui aussi, parfois de manière occultée, par la production verbale contemporaine en langues européennes. Dans la textualité en langues africaines, la traduction – l’introduction d’œuvres traduites d’autres langues – joue un rôle stratégique : elle donne une forme au corpus littéraire et prépare ainsi l’enseignement de la langue. Quand les textes écrits en langues africaines sont, en retour, traduits dans des langues européennes, le geste de traduction produit une légitimité et une reconnaissance originales. Il définit un cadre, sélectionne thèmes et problèmes...

© CNRS Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540