Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sable de Babel

 | 
Alain Ricard

Chapitre 9. La traduction est aussi une lutte

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les réflexions de George Steiner (1975) ou d’Antoine Berman (1984, 1999) sur la traduction ne permettent pas de comprendre la dimension collective du travail de traduction, ni que la traduction est parfois une pratique de lutte sociale. Ces travaux sont victimes de leur préjugé littéraire : des travaux nouveaux sur la textualité (Peterson 2004 ; Barber 2006), fondés sur des recherches d’archives, des enquêtes de terrain, posent à leur manière la question de la traduction, mais dans le contexte d’une lutte politique, ce que le terme de « post-colonial » cherche enfin à penser dans un ouvrage récent (Suchet 2009). Ainsi la traduction, au Kenya, fut quelque chose de plus qu’un exercice académique : une activité populaire, une stratégie continue et continuée d’argumentation politique. Comme le note Richard Rorty, cité par l’auteur, l’innovation doit développer un nouveau langage (Peterson 2004 : 9). Seul un nouveau vocabulaire rend possible la formulation d’un nouvel objectif (Rorty 198...

© CNRS Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540