Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sable de Babel

 | 
Alain Ricard

Chapitre 8. Le partage des langues

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1929, les études bantoues avaient acquis droit de cité à l’université. Peu avant sa mort, en 1920, Edouard Jacottet s’était vu proposer le poste de professeur de linguistique bantoue, créé à l’université du Witwatersrand. Un vaste effort international porte sur l’écriture des langues de l’Afrique. L’Institut international africain publie un fascicule sur les graphies des langues. Ces propositions ne furent pas acceptées sans controverses. Sol Plaatje protesta contre cet effort dans le cas du setswana et les conflits furent vifs chez les Xhosa. Peires (1981) mentionne le cas du livre de Soga Abe Nguni, Aba Mbo, Nama Lala « le plus grand livre historique jamais écrit en xhosa sur les Nguni, les Mbo et les Lala ». L’ouvrage fut soumis à Lovedale Press dans l’ancienne orthographe mais publié en anglais en 1930, alors que la version xhosa demeurait enlisée dans les querelles de graphies. Un crédit fut trouvé pour le dactylographier à nouveau ; après 82 heures de travail la frappe n’en...

© CNRS Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540