Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le sable de Babel

 | 
Alain Ricard

Chapitre 4. Orientalisme et africanisme

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la lucidité méthodologique de Jacottet, soucieux de distinguer les étapes du processus de production du texte et de montrer son rôle à chacune d’elle, s’oppose le flou du collecteur colonial qui se décharge sur un interprète du soin de collecter et de traduire, puis finalement de traduire seulement. Le texte se veut durable mais il n’est certainement plus traçable : les traces de la collecte sont effacées. La chaîne du sens entrelace des pratiques de traduction opaques, dans lesquelles le respect du discours des sujets africains compte peu.

De nombreux présupposés dominent la discipline en voie de création, dans la première moitié du xixe siècle, qui étudie la poésie populaire et le folklore. L’idée d’un retour à des sources orales primitives est issue, en Europe, des poésies d’Ossian, et de leur immense succès à la période romantique (Bénichou 1970) ; cette idée a fortement contribué à produire le mythe de l’Afrique orale, vue comme un moment antérieur de la civilisation, dans une...

© CNRS Éditions, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540