Version classiqueVersion mobile

Habitat, État, société au Maghreb

 | 
Pierre Robert Baduel

Quatrième partie. L'Habitat dans les mutations de la société rurale

Nouveaux modes d’occupation de l’espace, nouveaux modes d’habiter sur les hauts plateaux algériens

Guy Duvigneau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mouvement, amorcé depuis plus de deux décennies, qui déplace les populations rurales de l’Algérie vers les grandes et moyennes agglomérations, provoque un changement considérable dans la façon d’habiter. C’est un phénomène national, déjà fortement perceptible à l’analyse du recensement de 1977 et amplement confirmé au vu des premiers résultats connus du recensement de 1987 : par rapport à la population totale algérienne, la population éparse, en 1966, représentait presque la moitié (44 %). Aujourd’hui elle n’en constitue pas le tiers (29 %) (A. Ancer, 1987).

Les Hauts Plateaux présentent de façon saisissante la rupture d’avec l’ancien mode d’occuper l’espace et d’habiter. Cette vaste région qui coupe le pays, d’Est en Ouest, sur 1 000 km et dont la largeur dépasse souvent les 150 km, constituait voilà trente ans un espace agropastoral, occupé par une population éparpillée en toutes petites agglomérations traditionnelles, mechtas ou douars : il s’y perpétuait un modèle d’habitat an...

Auteur

© CNRS Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search