Version classiqueVersion mobile

La vie et le destin de Vassili Grossman

 | 
Salomon Malka

Première partie. Parcours

1. Résurrection

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est le 14 septembre 1964 au soir. Depuis le début de l’été, l’écrivain est sur un lit d’hôpital, à Pervograskaya, situé dans l’avenue Lénine. Il a emporté ses plus précieux manuscrits qu’il conserve auprès de lui et qu’il ne lâche pas, y compris le texte de Tout passe qu’il remettra en secret à Ekaterina Zabolotskaya, son dernier amour, la femme dont il s’est épris à la fin de sa vie. Il n’en dira rien, ni à sa femme ni à sa fille. Il sait déjà que le KGB rôde autour de ces textes.

Ce soir-là, le souffle est plus court. Dans la chambre, son épouse, Olga Mikhaïlovna, est avec lui. Il y a aussi son ami le plus proche, Semion Lipkin.

Vassili Grossman s’éteindra, à quelques heures près, le jour anniversaire de l’entrée des SS à Berditchev. Chaque année, depuis trente trois ans, c’est le jour le plus terrible pour lui. Celui où sa mère a péri avec les 20 000 autres victimes juives de la ville.

Cette année-là encore, plus peut-être que les autres, ses pensées vont vers elle. Il glissera à ...

© CNRS Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search